Le Saint Graal est à portée de main pour Bekaert. La société vise une marge de bénéfice opérationnelle d'au moins 7% sur le chiffre d'affaires (marge de REBIT), qu'il considère comme une base de sa rentabilité durable. L'an dernier, Bekaert a atteint une marge de 6,1%, et un niveau de 7% semblait également trop élevé pour cette année. Ce n'est plus le cas. Au 1ersemestre de cette année, ce critère de bénéfice a atteint un solide 8,6% grâce à une hausse du REBIT de 40%, à 157millions EUR. Faire mieux à court terme sera très difficile, comme l'admet l'entreprise même. Sur l'ensemble de l'année 2016, la direction prévoit une marge comprise entre 7 et 8%. Elle n'ose pas encore affirmer qu'elle poursuivr...