Le groupe canadien Barrick Gold va plus que probablement perdre cette année son titre de premier producteur mondial d'or (eu égard à la production) en faveur de son concurrent Newmont Mining. Barrick reste cependant le champion des coûts bas. En 2010 et 2011, Barrick avait encore enregistré une production record de 7,7millions d'onces en raison de nombreuses acquisitions réalisées durant cette période. Mais lorsque le cours de l'or et les cash-flows ont commencé à baisser, Barrick s'est retrouvé en terrain glissant. Fin 2014, la dette avait atteint un sommet à plus de 13,1millions USD, alors que le cours de l'action Barrick était retombé à son plus bas niveau en plus de deux décennies. La direction étai...