Barrick Gold se classe sous Newmont Mining

06/07/18 à 18:01 - Mise à jour à 09/07/18 à 15:26

Le groupe minier canadien, encore le plus grand producteur d'or au monde l'an dernier, cédera son titre à Newmont Mining cette année. Mais au moins, Barrick a réduit son endettement et les perspectives sont à nouveau engageantes. Le titre est peu cher, actuellement.

Si en 2006 Barrick a encore produit 8,6 millions d'onces troy d'or, l'an dernier, ce ne fut plus que 5,4 millions d'onces, et la production devrait encore baisser cette année, à 4,5-5 millions d'onces d'après la direction du groupe. Les analystes pronostiquent en moyenne 4,7 millions d'onces. Cette contraction était indispensable, car Barrick a commis l'erreur d'investir énormément au pire moment. Le groupe a dépensé six millions de dollars en 2012 et 2013, dans des projets qui n'ont pas porté leurs fruits, le cours de l'or s'étant inscrit en nette baisse. La dette a en conséquence culminé à 13,1 milliards de dollars en 2014, et l'érosion des cash-flows a contraint Barrick à vendre des actifs pour pouvoir continuer à honorer ses engagements. La stratégie s'est heur...

Vous souhaitez continuer à nous lire?

Lisez 3 articles gratuits par mois

Je m'enregistre Je suis déjà enregistré
ou

Les abonnés du Trends-Tendances bénéficient d'un accès illimité à tous les articles sur Tendances.be

Je prends un abonnement Je suis déjà abonné

Les derniers articles en un clin d'oeil

Épargne

Plus de Épargne »

Investir

Plus d' investir »