Après une série de restructurations et de réorganisations, l'entreprise ouest-flandrienne dispose à nouveau d'une stratégie claire. Il lui reste du pain sur la planche pour améliorer sa rentabilité, mais elle a déjà pris des mesures complémentaires en vue de réduire ses coûts. Le chiffre d'affaires (CA) de l'exercice 2016 s'est établi à un peu plus de 1,1 milliard d'euros (+7% sur une base annuelle), une fraction au-dessus des attentes moyennes des analystes. Barco a notamment été pénalisée par l'affaiblissement de la monnaie chinoise.
...

Après une série de restructurations et de réorganisations, l'entreprise ouest-flandrienne dispose à nouveau d'une stratégie claire. Il lui reste du pain sur la planche pour améliorer sa rentabilité, mais elle a déjà pris des mesures complémentaires en vue de réduire ses coûts. Le chiffre d'affaires (CA) de l'exercice 2016 s'est établi à un peu plus de 1,1 milliard d'euros (+7% sur une base annuelle), une fraction au-dessus des attentes moyennes des analystes. Barco a notamment été pénalisée par l'affaiblissement de la monnaie chinoise. Avec une contribution de 52,5% au chiffre d'affaires, la division Entertainment reste de loin la principale du groupe. Elle comprend les activités cinématographiques numériques, dont les écrans professionnels destinés aux grands événements, domaine dans lequel Barco est le numéro un mondial. Un leadership que le groupe doit à son excellente position sur le marché chinois, où il a conclu une joint-venture avec China Film Group. Entertainment a vu son CA progresser de 12,4% l'an dernier, ce qui en fait la division du groupe qui enregistre la plus forte croissance. Malheureusement, elle est aussi la moins rentable avec une marge de cash-flow opérationnel (EBITDA)/CA de 5,3%. À l'inverse, la division Enterprise était la plus rentable du groupe l'an dernier, avec une marge d'EBITDA de 11,4%, mais son CA a reculé de 3,6%. C'est actuellement une division à deux vitesses: le segment des Control Rooms (salles de contrôle) a connu une année difficile que n'a pas pu compenser la bonne tenue de ClickShare, dont les produits permettent de partager le contenu d'appareils mobiles (smartphones et tablettes) à de grands écrans de présentation. Avec une marge de 10,5%, la division Healthcare (imagerie médicale) n'a rien à envier aux autres sur le plan de la rentabilité: elle a enregistré une hausse du CA de 8,6%. L'EBITDA au niveau du groupe a progressé de près de 19%, à 4 millions d'euros. La marge s'est ainsi établie à 8%, contre 7,2% il y a un an. La légère baisse du carnet de commandes (-3,7%) est attribuée au raccourcissement du cycle de vie de plusieurs produits. Le bénéfice net est retombé à 11 millions d'euros à peine, ou 0,91 euro par action (-37%), principalement sous l'effet d'éléments uniques, comme l'absence de plus-value par rapport à l'an dernier (vente de la division Défense). Barco avait 286,6 millions d'euros en caisse fin 2016, soit quelque 22 euros par action. Le dividende a été relevé de 1,75 à 1,9 euro par action, pour un rendement brut de 2,4%. Les perspectives pour l'exercice en cours sont restées relativement vagues. La direction table sur une nouvelle amélioration des marges et une croissance du CA d'environ 5%. On en apprendra davantage lors de la journée des investisseurs du mois prochain. L'action Barco a beaucoup progressé l'an dernier. Les investisseurs anticipent dès lors une hausse de la rentabilité du groupe et de la rémunération des actionnaires. Les marges sont le principal point sur lequel Barco doit travailler. Le dividende a été légèrement relevé, mais on ne sait pas encore si et dans quelle mesure les actionnaires auront droit à un petit extra. La position de trésorerie le permet, du moins si le groupe ne prévoit pas de grande acquisition. Pour l'instant, nous voyons peu de marge pour une nouvelle hausse de cours.Conseil : conserver/attendreRisque : moyenRating : 2BDevise : euro (EUR)Marché : Euronext BruxellesCapit. boursière : 1,05 milliard EURC/B 2016 : 87,9C/B attendu 2017 : 20,4Perf. cours sur 12 mois : + 46 %Perf. cours depuis le 01/01 : +0,5 %Rendement du dividende : 2,4 %