Barco est un producteur de systèmes de visualisation originaire de Flandre occidentale. Ses activités s'articulent autour de trois départements. L'Entertainment comprend les produits et services destinés au secteur du cinéma (projecteurs numériques), les murs vidéo et les écrans LED pour les événements. Le département Enterprise couvre les salles de contrôle des secteurs pétrolier et gazier et de l'aviation ainsi que l'outil de réunion ClickShare Conference. Le Healthcare, enfin, se concentre sur les salles d'opération numériques et les équipements de diagnostic.
...

Barco est un producteur de systèmes de visualisation originaire de Flandre occidentale. Ses activités s'articulent autour de trois départements. L'Entertainment comprend les produits et services destinés au secteur du cinéma (projecteurs numériques), les murs vidéo et les écrans LED pour les événements. Le département Enterprise couvre les salles de contrôle des secteurs pétrolier et gazier et de l'aviation ainsi que l'outil de réunion ClickShare Conference. Le Healthcare, enfin, se concentre sur les salles d'opération numériques et les équipements de diagnostic.Au cours du 1er semestre, Barco a pu encore sauver les apparences, mais après le désastreux 3e trimestre (ventes: -37%; commandes: -43%), il est apparu clairement que 2020 serait une année catastrophique. Les chiffres trimestriels étaient bien en deçà des attentes, du groupe comme des analystes. Même en tenant compte de la légère reprise au 4e trimestre, le chiffre d'affaires (CA) de 2020 devrait être inférieur de plus d'un quart à celui 2019. La rentabilité sera elle aussi durement touchée. Si la marge d'exploitation était encore de 10% au terme du 1er semestre, le second semestre fera sans aucun doute baisser considérablement la moyenne annuelle. L'Entertainment est dans une très mauvaise passe: le cinéma et le secteur événementiel ont été fort affectés, moins de projecteurs ayant été commandés. Le département est également le moins rentable du groupe. Au niveau d'Enterprise, la vente de ClickShare a souffert de l'essor du télétravail et de la réduction des budgets alloués par les entreprises à l'équipement de leurs salles de réunion. Le Healthcare a quant à lui tenu bon au 1er semestre, puis s'est effondré, les hôpitaux préférant reporter leurs investissements. A la fin du 3e trimestre, l'Entertainment et l'Enterprise ont montré les premiers signes de reprise, en particulier en Asie. Les perspectives à long terme pour le Healthcare sont également bonnes, car la crise du coronavirus ne durera pas indéfiniment et la poursuite de la numérisation du secteur est une tendance irréversible. Néanmoins, on n'attend aucun miracle à court terme, et le calendrier de la reprise reste très incertain. C'est assurément vrai pour l'Entertainment, car la situation financière de plusieurs grands groupes cinématographiques est déplorable. Il leur faudra plusieurs trimestres avant de décider d'investir à nouveau. Jan De Witte, le CEO, s'attend à ce que Barco sorte plus forte de la crise et augmente même sa part de marché de 50 à 60%. Au niveau d'Enterprise, on attend beaucoup de l'outil ClickShare. Barco se concentrera davantage sur les coûts et les adaptera à la baisse du CA. La direction affirme qu'une marge bénéficiaire de 14 à 17% devrait être possible à terme.Les effets de la vaccination à grande échelle contre le coronavirus, les mesures de soutien des banques centrales et la persistance de taux d'intérêt bas devraient permettre une croissance l'année prochaine. Disposant de 280 millions d'euros de liquidités, le groupe peut continuer à investir dans des améliorations technologiques et étendre son réseau de partenaires. La crise lui offre également des possibilités de renforcer sa position sur le marché au travers d'acquisitions. Barco offre un rendement intéressant, mais le rachat de ses propres actions n'est pas à exclure. Barco a longtemps été chère et la division du titre en sept, le 1er juillet, lui a donné un nouveau souffle. Conseil: acheterRisque: moyenRating: 1BCours: 18,16 eurosTicker: BAR BBCode ISIN: BE0003790079Marché: Euronext BruxellesCapit. boursière: 1,7 milliard EURC/B 2019: 17C/B attendu 2020: 25Perf. cours sur 12 mois: -39%Perf. cours depuis le 01/01: -42%Rendement du dividende: 2,1%