Les investisseurs s'étaient habitués à ce qu'Amazon dépasse largement le consensus; ils ont été déçus au 2e trimestre. Le commerce électronique a explosé en 2020 avec le confinement, tandis que la branche Cloud computing profitait d'investissements massifs dans les infrastructures informatiques pour faciliter le télétravail. La base de comparaison annuelle était donc élevée. Néanmoins, le chiffre d'affaires (CA) a augmenté de 27% (un chiffre impressionnant pour un groupe de cette taille!) sur un an, à 113,1 milliards de dollars, s'inscrivant dans la fourchette attendue (110-116 milliards), mais sous le consensus (115,2 milliards de dollars) pour la première fois en trois ans.
...

Les investisseurs s'étaient habitués à ce qu'Amazon dépasse largement le consensus; ils ont été déçus au 2e trimestre. Le commerce électronique a explosé en 2020 avec le confinement, tandis que la branche Cloud computing profitait d'investissements massifs dans les infrastructures informatiques pour faciliter le télétravail. La base de comparaison annuelle était donc élevée. Néanmoins, le chiffre d'affaires (CA) a augmenté de 27% (un chiffre impressionnant pour un groupe de cette taille!) sur un an, à 113,1 milliards de dollars, s'inscrivant dans la fourchette attendue (110-116 milliards), mais sous le consensus (115,2 milliards de dollars) pour la première fois en trois ans. En Amérique du Nord, la branche détail (commerce électronique, vente de produits tiers, magasins physiques et services d'abonnement) a progressé de 22%, à 67,6 milliards de dollars, et généré un bénéfice opérationnel de 3,15 milliards de dollars. Les ventes au détail internationales ont bondi de 36%, à 30,7 milliards de dollars. Malgré une marge faible (1,2%), l'activité est rentable pour le 5e trimestre de suite. Le CA de la division cloud Amazon Web Services (AWS) a augmenté de 37%, à 14,8 milliards de dollars (14,2 milliards attendus). Le bénéfice opérationnel du groupe a atteint 7,7 milliards de dollars, dont 4,19 milliards pour AWS. En revanche, la marge opérationnelle s'est tassée, de 30,8 à 28,3%. Amazon a généré un bénéfice net de 7,78 milliards de dollars (+48%) ou 15,12 dollars par action. Les prévisions pour le trimestre en cours sont décevantes: CA en hausse de 10 à 16% sur un an (106 à 112 milliards de dollars), alors que le consensus attendait une augmentation de 23% (119,2 milliards de dollars), bénéfice opérationnel attendu entre 2,5 et 6 milliards de dollars (3e trimestre de 2020: 6,2 milliards). Sur le plan des flux de trésorerie, le cash-flow opérationnel a augmenté de 16%, à 59,3 milliards de dollars, mais le cash-flow disponible a chuté de 62%, à 12,1 milliards de dollars, du fait de l'explosion temporaire des coûts (logistiques notamment). Amazon a également recruté massivement et compte désormais 1,33 million de salariés, soit 52% de plus qu'il y a un an. La pénurie de main-d'oeuvre l'a contraint à augmenter les salaires plus tôt que prévu. Les coûts liés aux mesures sanitaires se sont élevés à 1,5 milliard de dollars (1 milliard attendu au 3e trimestre, moins ensuite). Amazon a dépensé 54,5 milliards de dollars sur les 12 derniers mois (+74% sur un an). Amazon compte augmenter le nombre et la surface (+40%) de ses centres de distribution et ouvrir de nouveaux centres de données pour AWS. Le groupe a racheté pour près de 8,5 milliards de dollars le studio de cinéma MGM Holdings, qui vient renforcer la division Streaming. En Europe, Amazon a été condamné à une amende de 746 millions de dollars pour infraction au RGPD, et a fait appel. Jeff Bezos signait son dernier trimestre à la tête du groupe; il sera remplacé par Andy Jassy, qui dirigeait précédemment AWS. Aucun changement de stratégie n'est prévu.La baisse des cash-flows résulte de la hausse temporaire des coûts et des dépenses d'investissement. Le commerce électronique poursuivra sa croissance même après la pandémie. L'action évolue latéralement depuis un an, malgré la nette hausse du CA et des bénéfices. A 29 fois l'Ebitda et à 64 fois le bénéfice attendu en 2021, elle n'est pas bon marché, mais sa valorisation se situe entre celle des détaillants traditionnels et celle des acteurs technologiques. Conseil: conserver/attendreRisque: moyenRating: 2BCours: 3.470,79 dollarsTicker: AMZN USCode ISIN: US6516391066Marché: NasdaqCapit. boursière: 1.758 milliards USDC/B 2020: 83C/B attendu 2021: 65Perf. cours sur 12 mois: -3%Perf. cours depuis le 01/01: +7%Rendement du dividende: -