Les semaines à venir seront tendues chez Bone Therapeutics, le leader wallon sur le marché du développement de produits de thérapie cellulaire pour la réparation et la prévention de fractures. L'entreprise a annoncé en juin qu'elle avait recruté suffisamment de patients pour une analyse intérimaire de l'essai de phase III avec PREOB chez des patients souffrant d'ostéonécrose (nécrose de l'os de la hanche). PREOB est...

Les semaines à venir seront tendues chez Bone Therapeutics, le leader wallon sur le marché du développement de produits de thérapie cellulaire pour la réparation et la prévention de fractures. L'entreprise a annoncé en juin qu'elle avait recruté suffisamment de patients pour une analyse intérimaire de l'essai de phase III avec PREOB chez des patients souffrant d'ostéonécrose (nécrose de l'os de la hanche). PREOB est un produit de thérapie cellulaire ostéoblastique autologue - fabriqué à partir des cellules de moelle osseuse du patient. Cette analyse intérimaire n'est pas prévue avant le troisième trimestre 2018, mais la nouveauté, et l'excellente nouvelle, est que l'étude pourra être clôturée anticipativement en cas de résultats positifs. De ce fait, PREOB pourrait être mis sur le marché pour 2022. Le produit le plus précieux pour Bone Therapeutics est cependant ALLOB, un produit de thérapie cellulaire ostéoblastique allogène - fabriqué à partir de cellules de moelle osseuse d'un donneur sain. Nous aurons droit aux résultats intermédiaires des deux études en cours avec ALLOB durant la deuxième quinzaine de septembre. Il s'agit d'un essai de phase I/IIa auprès de patients qui doivent subir une opération visant à fusionner des vertèbres lombaires (deuxième groupe de huit patients), et d'un essai clinique de phase IIa destiné aux patients souffrant de fracture en retard de consolidation (deuxième groupe de huit patients, clôture anticipée possible si au moins cinq traitements réussis). De bons résultats sont cruciaux en vue d'une augmentation de capital avant la fin de l'année. Nous tablons sur 15 à 20 millions d'euros, ce qui permettrait à l'entreprise de continuer ses travaux jusqu'au deuxième semestre 2019. Bone Therapeutics a annoncé le départ pour raisons personnelles de son directeur financier (CFO) Wim Goemaere. Conseil : digne d'achatRisque : élevéRating : 1CDevise : euroMarché : Euronext BruxellesCapit. boursière : 63 millions EURC/B 2016 : -C/B attendu 2017 : -Perf. cours sur 12 mois : -31 %Perf. cours depuis le 01/01 : +18 %Rendement du dividende : -