L'action du groupe belge de construction et de dragage CFE est restée stable depuis que nous en avons recommandé l'achat, fin mars. Un prudent redressement a pris fin le 25 mai, après la publication du rapport trimestriel et l'annonce de l'augmentation, aussi brutale qu'inattendue, de l'endettement - la dette nette a bondi de 77%, à 622,3 millions d'euros. En cause: DEME, actif dans le dragage à large échelle et le dragage environnemental, dont l'endettement net est passé de 287,7 millions d'euros fin 2017 à 529,4 millions (+84%). Les investissements se sont élevés à 125,9 millions d'euros. Trois nouveaux navires (le Gulliver, le Living Stone et l'Apollo) seront livrés cette année, dans le cadre d'un programme d'investissement portant sur huit bâ...