Comme sa société soeur et cliente principale Melexis, X-Fab a concédé qu'il n'y avait aucune perspective d'amélioration à court terme. En revanche, la direction de X-Fab s'est, elle, abstenue de tout pronostic en matière de chiffre d'affaires (CA) pour l'exercice 2019. X-Fab avait déjà revu à la baisse le CA prévisionnel pour 2018, au terme du troisième trimestre, le situant entre 582 et 589 millions de dollars (prévisions initiales: 615 à 655 millions). Cela impliquait un dernier trimestre très décevant, ce que les résultats du quatrième trimestre ont confirmé.
...

Comme sa société soeur et cliente principale Melexis, X-Fab a concédé qu'il n'y avait aucune perspective d'amélioration à court terme. En revanche, la direction de X-Fab s'est, elle, abstenue de tout pronostic en matière de chiffre d'affaires (CA) pour l'exercice 2019. X-Fab avait déjà revu à la baisse le CA prévisionnel pour 2018, au terme du troisième trimestre, le situant entre 582 et 589 millions de dollars (prévisions initiales: 615 à 655 millions). Cela impliquait un dernier trimestre très décevant, ce que les résultats du quatrième trimestre ont confirmé. Comme Melexis, X-Fab appartient au holding Xtrion de Roland Duchâtelet. Melexis conçoit les semi-conducteurs, X-Fab les construit. Ce sous-traitant est d'autant plus vulnérable à la conjoncture économique qu'il est spécialisé dans les systèmes destinés au secteur automobile (près de la moitié de son CA). Au quatrième trimestre, le CA a reculé de 11%, à 137,4 millions de dollars, en glissement annuel. Le cash-flow opérationnel (Ebitda) a pour sa part chuté de près de moitié, à 15,9 millions de dollars. La marge d'Ebitda s'est ainsi effondrée de 20,2% à 11,6% en un an. L'entreprise essuie par ailleurs une perte nette de 4,6 millions de dollars (0,03 dollar par action), alors qu'elle avait réalisé un bénéfice de 32 millions (0,25 dollar par action) sur le même trimestre l'an précédent. Sur l'exercice 2018, X-Fab a vu le CA se redresser de 1% à peine, à 587,9 millions de dollars, et l'Ebitda céder 11%, à 94,4 millions de dollars. La marge d'Ebitda n'a donc pas dépassé 16,1%, alors qu'elle avait atteint 18,2% en 2017. Or, à l'occasion de l'entrée de l'entreprise en Bourse, la direction avait promis, pour 2020, un Ebitda de 200 millions de dollars et une marge de 27%. Elle a du travail. En 2018, le résultat net a fondu de 75%, à 22,6 millions de dollars (0,17 dollar par action), contre 89,8 millions de dollars (0,73 dollar par action) en 2017. Ensemble, les segments automobile, industriel et médical de X-Fab ont produit au quatrième trimestre 87,2 millions d'euros de CA, soit près de deux tiers du CA total. Toutefois, c'est 9% de moins qu'à la même période un an plus tôt. Sur l'exercice 2018, la croissance du CA de ces marchés stratégiques s'est élevée à 13%. X-Fab investira cette année 16 millions de dollars dans l'accroissement de la capacité de production. Le taux d'occupation de celles-ci est un facteur déterminant de la rentabilité du fondeur. La direction entend lancer un programme de réduction des coûts. Elle ne s'attend pas à voir le CA progresser avant le deuxième semestre. Pour le trimestre courant, elle a dès lors émis des perspectives très prudentes: un CA compris entre 126 et 133 millions de dollars (143,5 millions en 2018) et une marge d'Ebitda située entre 2 et 5%. X-Fab est par ailleurs exposé à un risque de change puisque la majeure partie de ses revenus sont réalisés en dollar alors que les dépenses se font en euro et en ringgit malaisien. X-Fab entend porter la part du CA en euro à 25% d'ici à la fin de cette année. Fin 2018, le groupe, qui avait levé, lors de son entrée en Bourse, 266,5 millions de dollars, disposait encore d'une trésorerie de 242,8 millions de dollars. Il est possible que l'action ait atteint un plancher à quatre euros fin décembre. A court terme, le sentiment du marché et le cours resteront volatils. Sur le plan opérationnel, le groupe est cependant paré pour la reprise de la demande. Actuellement à une fois la valeur comptable, la valorisation est convenable. Conseil: conserver/attendreRisque: moyenRating: 2BCours: 4,80 eurosTicker: XFAB FPMarché: Euronext ParisCode ISIN: BE0974310428Capit. boursière: 628 millions EURC/B 2018: 28C/B attendu 2019: 30,5Perf. cours sur 12 mois: -45%Perf. cours depuis le 01/01: +13%Rendement du dividende: -