Pour cette année, la direction a pu relever légèrement les prévisions: elle espère au moins égaler le résultat de 2014. Le premier semestre s'est clôturé sur un chiffre d'affaires (CA) de 49,4 millions EUR, un résultat opérationnel (EBIT) de 12,4 millions EUR et un bénéfice net de 5,19 millions EUR ou 0,92 EUR par action. Les principales évolutions de l'an dernier sont le retour à un rythme normal de l'activité immobilière en Europe Centrale (Budapest et Bucarest) et la meilleure diversification des revenus sur plusieurs projets. Atenor a un portefeuille de 675.000 m², réparti sur 14 projets. Situé en bordure du canal à Bruxelles, UP-site est un projet mixte d...

Pour cette année, la direction a pu relever légèrement les prévisions: elle espère au moins égaler le résultat de 2014. Le premier semestre s'est clôturé sur un chiffre d'affaires (CA) de 49,4 millions EUR, un résultat opérationnel (EBIT) de 12,4 millions EUR et un bénéfice net de 5,19 millions EUR ou 0,92 EUR par action. Les principales évolutions de l'an dernier sont le retour à un rythme normal de l'activité immobilière en Europe Centrale (Budapest et Bucarest) et la meilleure diversification des revenus sur plusieurs projets. Atenor a un portefeuille de 675.000 m², réparti sur 14 projets. Situé en bordure du canal à Bruxelles, UP-site est un projet mixte de 80.000 m² aussi prestigieux qu'original. Cela dit, ce projet est bientôt épuisé pour Atenor Group. Un autre projet bruxellois important, Trebel (angle de la rue Belliard et de la rue de Trêves à Bruxelles; 30.000 m²) a été vendu au Parlement européen. La livraison est prévue pour la mi-2016. Le projet résidentiel Port du Bon Dieu, un projet résidentiel (lot 1) et de bureaux (lot 2) à Namur, se poursuit également. A Bucarest (73.000 m²), un contrat de location de 10 ans a été signé avec Genpact portant sur 22.000 m² sur le site Hermes Business Campus, permettant le démarrage de la construction du troisième et dernier bâtiment. Les projets à Budapest (130.000 m²; Vaci Greens) s'accélèrent également. Au point qu'Atenor a racheté une parcelle proche s'étendant sur plus de 8000 m². Pour le projet mixte urbain situé à Bruxelles, The One (autrefois projet Europa), qui concerne près de 30.000 m² d'espaces de bureaux et une centaine d'habitations, a finalement reçu les autorisations urbanistiques. Les travaux de construction ont commencé en août. Victor, un projet 50-50 avec CFE situé à proximité de la Gare du Midi à Bruxelles, sera totalement revu (résidentiel), avec une nouvelle demande d'autorisation de construction en conséquence. City Docks, un projet mixte de bien plus de 100.000 m² à Anderlecht, le long du canal de Willebroek (principalement résidentiel), commencera à la fin de cette année. En Wallonie, deux projets résidentiels sont à signaler : Au Fil des Grands Prés, le quartier de la nouvelle gare de Mons (projet d'environ 7 ha), rencontre pas mal de succès dans la vente des premier et deuxième blocs résidentiels. La livraison de la première phase de La Sucrerie à Ath est prévue pour la mi-2016. La prévente a déjà fourni 55%. Les Brasseries de Neudorf sont quant à elles situées au Luxembourg. Il s'agit d'un projet résidentiel qui se vend très bien (déjà 80% prévendus). Le projet Air, lui aussi au Luxembourg, comprend l'ancien siège d'ING, et a déjà été vendu sur plan à des investisseurs institutionnels. Palatium à Bruxelles (proche du Palais de Justice, quartier Louise) est un récent projet, ancien site de l'INASTI appelé à devenir une combinaison de logements et bureaux. Mais le projet le plus récent est Les Berges de l'Argentine, l'ancien site de Swift à Tervuren, qui deviendra un projet résidentiel et de services de 26.000 m².Conclusion Le portefeuille a gagné en maturité et en dynamique, et le bénéfice sera porté par de nombreux projets cette année et les suivantes, et augmentera en conséquence. Un relèvement de dividende n'est dès lors pas exclu pour les prochains exercices. Conseil: conserverRisque: moyenRating: 2B