31,70 EUR - 2B ↑ Première position
...

31,70 EUR - 2B ↑ Première positionLes résultats semestriels du promoteur immobilier se sont révélés supérieurs aux prévisions. Son résultat net est ressorti à 9,2 millions EUR (1,75 EUR par action), soit 20% de plus qu'au cours des 6 premiers mois de 2012 (7,7 millions EUR ou 1,52 EUR par action). Contrairement à l'année dernière, le bénéfice ne reposait pas uniquement sur le projet UP-Site. Situé en bordure du canal à Bruxelles, UP-site est un projet mixte de 80.000 m² (boutiques, bureaux et surtout une tour de 140 m de 42 étages) aussi prestigieux qu'original. Depuis le 29 février 2012, des appartements sont aussi vendus. Fin juin, quelque 60% des appartements avaient été réservés, contre environ 50% lors de l'annonce des chiffres annuels. L'immeuble de bureaux B2 (environ 6200 m² d'espaces de bureaux) a été vendu à la société d'investissement flamande PMV et est le 3e immeuble de bureaux qui sera prochainement livré. Au 1er semestre, un surcroît de revenus a du reste été tiré d'un autre important projet bruxellois, Trebel (angle de la rue Belliard et de la rue de Trêves à Bruxelles ; 30.000 m²). Là, les autorisations de l'urbanisme ont été octroyées. Ce qui a libéré, dans le cadre du compromis avec le Parlement européen, le deuxième acompte de 35 millions EUR. Le projet résidentiel Port du Bon Dieu, qui s'étend sur 10.000 m² à Namur, a fourni une moins grande contribution. La première phase de vente de 46 appartements a démarré en début d'année. Notons que deux projets sont situés en Europe centrale et en Europe de l'Est. Il s'agit d'immeubles de bureaux sis à des emplacements AAA : Hermes Business Campus à Bucarest (78.000 m²) et Vaci Greens à Budapest (56.000 m²). A Bucarest, le groupe a été confronté à la faillite de l'entrepreneur général (le groupe autrichien Alpine), mais un autre interlocuteur a été rapidement trouvé. Le budget et le timing du projet n'en seront donc pas affectés. Entre-temps, un deuxième contrat de location a également été conclu. A Budapest, prochainement, un premier bloc de plus de 17.000 m² a été livré. Ce premier bloc est déjà loué à 57%. Le portefeuille, qui regroupe environ 660.000 m², répartis sur onze projets, plus le South City Hotel (qui n'est plus en vente actuellement, mais l'hôtel se porte de mieux en mieux), comprend également un projet urbain mixte à Bruxelles : Europa, qui comprend plus de 30.000 m² d'espaces de bureaux et quelques magasins. Dans la même veine, il y a Victor, un projet 50-50 avec CFE situé à proximité de la Gare du Midi à Bruxelles; City Docks, plus de 5 hectares (ha) à Anderlecht, le long du canal de Willebroek (principalement résidentiel) et les Brasseries de Neudorf (Luxembourg; également un projet résidentiel de 11.400 m²); Au Fil des Grands Prés, le quartier de la nouvelle gare de Mons (projet résidentiel d'environ 7 ha) et La Sucrerie à Ath (environ 20.000 m² de logements). Au début du 2e semestre, un accord a été signé avec ING sur la reprise de leur siège à Cloche d'Or (Luxembourg). Pour l'ensemble de l'exercice, le groupe espère un résultat proche de celui de l'an dernier (contre 9,5 millions EUR de bénéfice net ou 1,88 EUR par action). Cela signifie que le 2e semestre ne sera pas très productif en termes de bénéfice. Cela dit, la direction s'est montrée nettement plus positive que récemment par rapport au développement du marché immobilier, qui répond à une nouvelle dynamique après plusieurs années en demi-teinte. Plus de trois quarts des actionnaires ont préféré les nouvelles actions aux liquidités (2 EUR bruts par action) au versement du dividende de l'an dernier.Malgré ce sentiment positif et la perspective d'un rendement de dividende brut de 6,3% (4,7% nets), le cours n'a pas particulièrement brillé cette année. Le cours a souffert dans une mesure limitée de la mention faite par la direction de l'affaire toujours en cours des sociétés de liquidités, mais cet élément ne devrait pas jouer un rôle déterminant dans la formation de cours. Nous relevons notre conseil à " première position " (rating 2B).