Les effets de la crise sanitaire sur les performances opérationnelles du fabricant néerlandais d'équipements pour l'industrie des semi-conducteurs restent limités. Il fallait attendre que le produit de la vente de ses machines au cours des premiers trimestres soit intégré dans son chiffre d'affaires (CA) pour mesurer réellement l'incidence de la crise sur lui. L'acceptation des clients n'a en effet lieu qu'après l'installation et l'essai, qui ont souvent été différés en raison du confinement et des autres mesures de lutte prises contre la propagation du virus. Ainsi le CA du 3e trimestre est-il bien meilleur que celui du 2e, inférieur aux prévisions: à 3,96 milliards d'euros, il a dépassé tant notre propre fourchette prévisionnelle (3,6-3,8 milliards) ...

Les effets de la crise sanitaire sur les performances opérationnelles du fabricant néerlandais d'équipements pour l'industrie des semi-conducteurs restent limités. Il fallait attendre que le produit de la vente de ses machines au cours des premiers trimestres soit intégré dans son chiffre d'affaires (CA) pour mesurer réellement l'incidence de la crise sur lui. L'acceptation des clients n'a en effet lieu qu'après l'installation et l'essai, qui ont souvent été différés en raison du confinement et des autres mesures de lutte prises contre la propagation du virus. Ainsi le CA du 3e trimestre est-il bien meilleur que celui du 2e, inférieur aux prévisions: à 3,96 milliards d'euros, il a dépassé tant notre propre fourchette prévisionnelle (3,6-3,8 milliards) que le consensus (3,72 milliards). Depuis le début de cette année, le groupe a livré 23 systèmes EUV (Extreme Ultra Violet). Il peinera cependant à atteindre l'objectif annuel initial de 35 de ces machines compte tenu des retards évoqués. Nous estimons que le CA lié à sa technologie EUV, machines et services inclus, atteindra 4,5 milliards d'euros, environ un tiers du CA total du groupe. En 2021, ASML prévoit de vendre entre 45 et 50 systèmes EUV et s'attend à ce que les ventes liées à l'EUV augmentent d'un cinquième, portées notamment par la demande croissante de puces mémoire. ASML a réalisé un bénéfice brut de 1,88 milliard d'euros au 3e trimestre, ce qui porte la marge brute à 47,5% (48,2% au 2e trimestre; 43,7% un an plus tôt). Le bénéfice net s'est élevé à 1,06 milliard d'euros, en hausse de 40% par rapport au 2e trimestre. A 2,53 euros, le bénéfice par action bat le consensus (2,26 euros). Si au 2e trimestre le nombre de nouvelles commandes est resté stable, à 1,1 milliard d'euros, au suivant, il a atteint 2,87 milliards. Pour l'exercice courant, ASML pronostique toujours un CA (record) de 13,4 milliards d'euros. Pour 2021, sa prévision d'une croissance des ventes de 10-12% déçoit en revanche les analystes (consensus: 16%). Le groupe souligne les tendances structurelles de la croissance (5G, intelligence artificielle) mais signale des risques à court terme (géopolitique, Covid-19). Il espère toujours qu'en 2025 le CA se situera entre 15 et 24 milliards d'euros. ASML disposait de 4,4 milliards d'euros de liquidités au terme du 3e trimestre, presque autant que trois mois auparavant. Le groupe a indiqué que le dividende intermédiaire a été fixé à 1,2 euro (1,05, un an plus tôt) et serait versé le 13 novembre. En principe, le solde suivra au printemps 2021, et comme ASML a affirmé vouloir accroître le dividende chaque année, l'on peut espérer qu'il verse au titre de l'exercice 2020 un montant total plus élevé qu'au précédent (2,4 euros par action). En janvier, le groupe a initié un programme de rachats d'actions pour un montant de six milliards d'euros sur la période 2020-2022. Il y a affecté 507 millions d'euros au 1er trimestre, avant de suspendre le programme en raison de la crise. Les rachats ont toutefois repris au 4e trimestre.Nous nous attendions à un bon 3e trimestre, entre autres parce que les ventes du précédent ont été différées. Comme à l'accoutumée, ASML a émis des prévisions prudentes pour le prochain exercice. C'est surtout l'annonce du maintien des objectifs à long terme qui a retenu notre attention. La hausse du dividende et la reprise des rachats d'actions sont des signaux positifs pour les actionnaires. Le titre ASML est cher aujourd'hui, mais vaudra d'être acquis en cas de net repli. Conseil: conserver/attendreRisque: moyenRating: 2BCours: 326,65 eurosTicker: ASML NACode ISIN: NL0010273215Marché: Euronext AmsterdamCapit. boursière: 140,3 milliards EURC/B 2020: 45C/B attendu 2021: 37Perf. cours sur 12 mois: +34%Perf. cours depuis le 01/01: +24%Rendement du dividende: 0,7%