21,50 pence - 1D ↑ Digne d'achat à titre spéc.
...

21,50 pence - 1D ↑ Digne d'achat à titre spéc.Le 27 septembre dernier, Asian Citrus Holdings (ticker 0073 en Bourse de Hong Kong et ACHL à Londres, code ISIN : BMG0620W1029) a présenté ses résultats annuels pour l'exercice 2012/2013 clos le 30 juin. Nous savions que les chiffres ne seraient pas réjouissants, compte tenu de l'avertissement sur bénéfice lancé début août. Le chiffre d'affaires (CA) a finalement reculé sur base annuelle de 16,5%, de 1,78 milliard de renminbis chinois (RMB) à 1,49 milliard RMB. En août, le groupe avait annoncé un repli de maximum 20% et sur l'exercice 2010/2011, le CA totalisait encore 1,41 milliard RMB. Le repli a plusieurs causes. Dans la division Oranges, la production de la plantation Hepu a été négativement impactée par le programme de replante entretemps finalisé, ainsi que par une maladie infectieuse. Deux facteurs qui se sont traduits par une baisse de la production de 116.700 à 90.200 tonnes. Au niveau de la plantation plus récente de Xinfeng, la production a connu une croissance moins sensible que prévu, de 126.700 tonnes à seulement 128.400 tonnes, en raison du climat très humide. Au niveau du groupe, la production a dès lors baissé de 243.400 à 218.600 tonnes, soit -10,3%. Vu la baisse moyenne de 2,3% du prix de vente, ceci s'est traduit par un repli du CA de 13%, à 920 millions RMB. Dans la division Jus de fruits, Behai BPG, le CA a reculé de 20,8%, à 564 millions RMB. Compte tenu de la météo peu clémente, les volumes achetés par les agriculteurs locaux ont reculé de 18,7%, de 70.007 à 56.930 tonnes. Les mauvaises conditions climatiques ont surtout fait augmenter les coûts des engrais et en conséquence, le cash-flow opérationnel comparable (EBITDA), sans tenir compte de la revalorisation des actifs biologiques, a reculé de 34,3%, à 496,5 millions RMB. Le bénéfice comparable s'est inscrit en baisse de 36,5%, à 399,6 millions RMB (0,33 RMB ou 3,5 pence par action), contre un repli à maximum 40% évoqué début août. Dans la mesure où cette année a été marquée par une revalorisation négative des actifs biologiques à hauteur de 260 millions RMB, contre une revalorisation positive de 167 millions RMB sur l'exercice 2011/2012, le bénéfice net a reflué de 84,8%, à 114,4 millions RMB (0,09 RMB ou 1 pence par action). La société reverse généralement environ 30% de son bénéfice net récurrent et donc, le dividende final a reculé de 0,13 RMB (1,3 pence) à 0,05 RMB (0,53 pence) par action. Avec le dividende intérimaire déjà versé de 0,05 RMB par action, le dividende total pour 2012/2013 atteint donc 0,10 RMB (1,07 pence), contre 0,18 RMB (1,8 pence) par action en 2011/2012. Il est surprenant en revanche qu'Asian Citrus ait annoncé avoir planté 220 bananiers sur la plantation de Hepu et 301.200 pamplemoussiers sur la plantation Hunan. La société entend de cette façon se diversifier. D'ici à la fin de cette année, la nouvelle plantation Hunan sera complétée par la plantation de 400.000 nouveaux pamplemoussiers. C'est le premier grand acteur en Chine qui plante des pamplemoussiers. Leur prix de vente est actuellement de 8000 RMB la tonne, contre 4 à 6000 RMB pour les oranges. Enfin, le groupe a démarré les essais de la troisième, nouvelle, usine de traitement des fruits. La capacité totale augmente en conséquence de 60.000 à 100.000 tonnes.Le cours a finalement réagi de manière neutre aux résultats finaux et semble s'affranchir de son plancher. La société a 18 pence par action de liquidités et affiche donc une importante prime de risque chinoise. Nous prévoyons à nouveau de bons résultats à partir de cette année, qui devraient permettre au cours de laisser derrière lui son évolution baissière des trois dernières années. Si ce scénario s'avère, une reprise dans la Sélection de l'Initié est envisageable. Nous relevons notre rating à " digne d'achat à titre spéculatif " (rating 1D). Profil de risque 'D' pour souligner le risque.