La nouvelle circulait depuis plusieurs semaines déjà. La confirmation vient de tomber : Corilus est à vendre. La division d'Arseus est devenue incontournable en tant que fournisseur d'applications logicielles aux professionnels du secteur médical en Belgique, en France et aux Pays-Bas. Le chiffre d'affaires (CA) a progressé en moyenne annuellement de 8,1% en 2006, de 25,3 millions EUR en 2006 à 43,4 millions EUR l'an dernier. Sur la même période, la marge de cash-flow opérationnel récurrente (marge de REBITDA) s'est hissée de 23,7% à 29,8%. On note un intérêt certain pour Corilus et le CEO Ger van Jeveren prévoit de finaliser la vente cette année encore. Les deux divisions restantes d'Arseus so...

La nouvelle circulait depuis plusieurs semaines déjà. La confirmation vient de tomber : Corilus est à vendre. La division d'Arseus est devenue incontournable en tant que fournisseur d'applications logicielles aux professionnels du secteur médical en Belgique, en France et aux Pays-Bas. Le chiffre d'affaires (CA) a progressé en moyenne annuellement de 8,1% en 2006, de 25,3 millions EUR en 2006 à 43,4 millions EUR l'an dernier. Sur la même période, la marge de cash-flow opérationnel récurrente (marge de REBITDA) s'est hissée de 23,7% à 29,8%. On note un intérêt certain pour Corilus et le CEO Ger van Jeveren prévoit de finaliser la vente cette année encore. Les deux divisions restantes d'Arseus sont Fagron et HL Technology. Cette dernière est une petite division, implantée en Suisse, qui développe des composants de précision pour les spécialistes dentistes et orthopédiques. L'an dernier, son CA a reculé de 17,6%, à 7,7 millions EUR, et sa marge de REBITDA a reflué de 1,7%, à 0,5%. Le 1er semestre 2014 fut nettement meilleur : croissance du CA de 13,8%, à 5 millions EUR, et sensible augmentation de la marge de REBITDA de 3,1%, à 15,7%. A présent que Corilus sort de l'ensemble, tout tourne plus que jamais autour de Fagron, fournisseur de matières premières pharmaceutiques et préparations magistrales. Au 1er semestre, Fagron a enregistré une hausse de son CA de 29,1%, dont 8,9% en termes organiques, à 204,1 millions EUR. Hors effets de change, le CA progresse de 35,3%, dont 14,9% organiquement. Au 2e trimestre, le CA a augmenté - grâce à cinq pharmacies spécialisées dans les préparations reprises en début d'année - de 33,8%, contre une croissance de 23,3% au 1er trimestre. Arseus gère une équipe de développement de 200 pharmaciens qui, en collaboration avec de nombreuses universités, élaborent de nouvelles formules et de nouveaux concepts. Arseus a ainsi notamment lancé avec succès au 1er semestre son concept "advanced derma" au niveau international : cette solution totale s'adresse aux patients de maladies dermatologiques. En outre, la société a lancé aux USA un nouveau concept pour le traitement de la douleur sur base individuelle. Ce concept sera introduit au niveau mondial au 1er trimestre 2015. En outre, Arseus élimine régulièrement des produits dont les marges sont plus faibles. Au niveau du groupe, le REBITDA s'est accru de 53,6%, à 53,2 millions EUR. La marge de REBITDA s'est hissée de 22% à 26,6%. Le bénéfice net récurrent par action s'est accru de 58,4%, à 0,87 EUR. Sur la base des projets en pipeline, Arseus prévoit encore au moins une croissance organique à deux chiffres pour Fagron jusqu'en 2016. La position nette d'endettement a cependant augmenté considérablement au 1er semestre, de 122 millions EUR en l'occurrence, à 411 millions EUR. Arseus planifie déjà de nouvelles acquisitions dans les pays existants et aura dans ce cadre, après la vente de Corilus, 100 à 150 millions EUR à disposition. Les prévisions de CA hors Corilus s'élèvent à 435 millions EUR, pour une marge de REBITDA (conservatrice) de 26%.ConclusionLe marché et nous-mêmes nous réjouissons du focus stratégique et du potentiel de Fagron. L'action capitalise 20 fois son bénéfice escompté pour 2014 et présente une valeur d'entreprise (EV) équivalent à 13,1 fois le cash-flow opérationnel récurrent (REBITDA), ce qui est considérable. Son potentiel d'appréciation n'est cependant pas encore épuisé. A terme, Arseus est un candidat à la reprise.Conseil: digne d'achatRisque: moyenRating: 1B