Lors de la publication de ses résultats semestriels en août 2013, Arseus a présenté son exercice de réflexion stratégique sur l'avenir (interne ou externe) des divisions healthcare solutions et healthcare specialties. Tant les Solutions (dentisterie et distribution médicale) que les Specialties (produits médicaux et dentaires) voient leur chiffre d'affaires (CA) baisser depuis un certain temps déjà. Dans la mesure où la plupart des activités dégagent également de faibles marges, la direction a décidé de se concentrer sur le déploiement ultérieur de Fagron et Corilus, les deux autres divisions d'Arseus, dont le profil de croissance est bien plu favorable et les marge...

Lors de la publication de ses résultats semestriels en août 2013, Arseus a présenté son exercice de réflexion stratégique sur l'avenir (interne ou externe) des divisions healthcare solutions et healthcare specialties. Tant les Solutions (dentisterie et distribution médicale) que les Specialties (produits médicaux et dentaires) voient leur chiffre d'affaires (CA) baisser depuis un certain temps déjà. Dans la mesure où la plupart des activités dégagent également de faibles marges, la direction a décidé de se concentrer sur le déploiement ultérieur de Fagron et Corilus, les deux autres divisions d'Arseus, dont le profil de croissance est bien plu favorable et les marges d'EBITDA intéressantes (autour de 25%). La première étape du démantèlement des divisions Healthcare a été entreprise en novembre, avec la vente d'une partie de son activité française de distribution en dentisterie, pour un montant non communiqué, à MS distribution. Cette activité a réalisé un CA de 30 millions EUR en 2012. Cela dit, en début de semaine, le groupe a également annoncé la vente du restant de son activité de distribution en dentisterie en France et au Benelux ainsi que la vente du logiciel dentaire Julie et des activités de laboratoires d'orthodontie à la multinationale américaine Henry Schein. Les activités rachetées ont généré 70 millions EUR de CA en 2012 et Schein a déboursé 50 millions EUR pour les incorporer à son groupe. Avec cette transaction, plus de la moitié des désinvestissements prévus dans les Solutions et les Specialties ont déjà été réalisés. Compte tenu du vif intérêt témoigné pour les autres activités qu'il souhaite vendre, le groupe espère pouvoir finaliser une vente au cours du 1er semestre. On attendra les résultats annuels - rapport publié le 7 février prochain - pour connaître les détails des possibles amortissements sur goodwill des actifs cédés. Le produit de ces ventes sera investi dans le déploiement de Fagron, leader mondial des matières premières pharmaceutiques et préparations magistrales pour pharmacies, et Corilus, plus petit mais très rentable fournisseur d'applications logicielles aux professionnels du secteur médical en Belgique, en France et aux Pays-Bas. En novembre 2013, le groupe a également racheté une petite société au Brésil. Alternate Technologies est un groupe de conception de logiciels pour des préparations magistrales. Cette jeune société a généré environ 3,5 millions EUR de CA en 2013, et dégagé des marges bénéficiaires très élevées. Arseus entrevoit de très intéressantes opportunités de croissance pour Alternate Technology dans son réseau international de plus de 200.000 clients. Le CEO Van Jeveren table, pour le 1er semestre, sur de nouvelles acquisitions par Fagron. Sur les 9 premiers mois de l'exercice 2013, Arseus a dégagé, grâce à la croissance de Fagron et de Corilus, un CA de 417,9 millions EUR, ce qui représente une hausse de 7,1% dont 4,8% organique.Conclusion :En 2013, l'action d'Arseus s'est très bien comportée, avec une hausse de 78%. Ces derniers jours, le cours a quelque peu reflué mais l'action a encore une valorisation tendue, à 16 fois le bénéfice attendu pour 2014 et 10 fois le rapport valeur d'entreprise/cash-flow opérationnel 2014. Nous n'envisageons de relever notre conseil sur cette valeur de croissance stable que sur repli.Conseil: conserverRisque: faibleRating: 3B