La biotech a annoncé avoir entamé la 2e partie de son étude de phase II/III (ADHERE) testant sa molécule phare, l'ARGX-113 (efgartigimod), sur la polyneuropathie inflammatoire démyélinisante chronique (PIDC). Comme le prévoit ADHERE, une analyse provisoire de sécurité et d'efficacité a été réalisée sur 30 patients. Laquelle a pu être conclue avant son terme! L'inhibiteur de FcRn qu'est l'efgartigimod peut donc d'ores et déjà faire l'objet d'une quatrième étude de phase III - après celles sur la myasthénie (M), sur le purpura thrombopénique immunologique (PTI; étude en cours) et sur le pemphigus vulgaire (PV; étude en cours). L'efgartigimod se profile ainsi de plus en plus comme un véritable "pipeline en un seul produit", comme l'ambitionne argenx...

La biotech a annoncé avoir entamé la 2e partie de son étude de phase II/III (ADHERE) testant sa molécule phare, l'ARGX-113 (efgartigimod), sur la polyneuropathie inflammatoire démyélinisante chronique (PIDC). Comme le prévoit ADHERE, une analyse provisoire de sécurité et d'efficacité a été réalisée sur 30 patients. Laquelle a pu être conclue avant son terme! L'inhibiteur de FcRn qu'est l'efgartigimod peut donc d'ores et déjà faire l'objet d'une quatrième étude de phase III - après celles sur la myasthénie (M), sur le purpura thrombopénique immunologique (PTI; étude en cours) et sur le pemphigus vulgaire (PV; étude en cours). L'efgartigimod se profile ainsi de plus en plus comme un véritable "pipeline en un seul produit", comme l'ambitionne argenx. Cette année, la molécule sera évaluée aussi sur une cinquième (une maladie neuromusculaire dont le nom est encore à dévoiler) et une sixième affections. Une fois encore, argenx a décidé d'accroître son capital juste après avoir annoncé d'excellentes nouvelles sur son pipeline. Et cela lui a réussi: en un temps record, l'entreprise a levé 954,8 millions d'euros (option de surallocation de 15% incluse), par l'émission de 3,59 millions d'actions nouvelles à 265,69 euros l'unité (sans décote par rapport au dernier cours avant la suspension!). L'entreprise bénéficie de nombreux soutiens. Le groupe écossais Baillie Gifford, par exemple, a investi 415 millions de dollars (après avoir investi 200 millions en novembre 2019). Ce mois-ci, l'Agence américaine des médicaments (FDA) annoncera si elle octroie un traitement prioritaire au dossier d'enregistrement que lui a soumis argenx pour l'efgartigimod contre la myasthénie. Dans l'affirmative, l'on saura en juillet ou août si le feu vert est donné à sa commercialisation; dans le cas contraire, en novembre ou décembre. Rappelons qu'argenx a racheté en novembre à Bayer, pour 98 millions de dollars, sa demande de traitement prioritaire. Pour accélérer encore le développement du pipeline, l'entreprise a conclu en janvier un accord de licence avec le laboratoire chinois Zai Lab: elle percevra, par étapes, un total de 175 millions de dollars, ainsi que des royalties pouvant aller jusqu'à deux chiffres en fonction des ventes nettes futures; de son côté, Zai Lab recrutera des patients chinois pour les études sur l'efgartigimod et testera la molécule sur d'autres affections encore. Pour la myasthénie, le dossier d'approbation de l'efgartigimod sera soumis au Japon au cours du 1er semestre et en Europe au 2e semestre. Cet été au plus tard, nous connaîtrons les résultats de la phase I de l'étude sur l'ARGX-117, un anticorps auto-immun très prometteur. Au cours du 2e semestre, une première étude de phase II débutera sur la neuropathie motrice multifocale (NMM). Nous sommes par ailleurs impatients d'en savoir davantage sur l'ARGX-119 et l'ARGX-120, deux nouvelles molécules issues de la plateforme d'innovation en immunologie. Avec une valeur d'entreprise de plus de 13 milliards d'euros, des liquidités estimées à 2,6 milliards, un pipeline de plus en plus sûr et le soutien de presque tous les investisseurs en biotechs américains, les chances sont grandes qu'argenx mène sa barque en toute autonomie vers le succès. Une offre publique d'achat n'est toutefois jamais à exclure. Aussi, ce sont les mois qui précèdent une première autorisation de mise sur le marché qu'une entreprise est généralement le plus fragile. Après l'envol du cours, nous abaissons notre conseil. Conseil: conserver/attendreRisque: élevéRating: 2CCours: 310,2 eurosTicker: ARGX BBCode ISIN: NL0010832176Marché: Euronext BruxellesCapit. boursière: 15,8 milliards EURC/B 2020: -C/B attendu 2021: -Perf. cours sur 12 mois: +115%Perf. cours depuis le 01/01: +28%Rendement du dividende: -