L'action ArcelorMittal a cédé plus de 20% ces dernières semaines et est au plus bas depuis 2016. Le 6 mai, le plus grand aciériste mondial a annoncé une réduction temporaire de trois millions de tonnes de la capacité de production en Europe (soit 6 % de la production d'acier européenne annuelle d'Arcelor et 2% de la production totale du continent). L'usine de Cracovie, en Pologne, sera arrêtée, la production dans les Asturies sera réduite et le relèvement prévu de la production annuelle italienne à six millions de tonnes dès le second semestre de 2019 sera reporté. Arcelor justifie cette décision par la surcapacité persistante, la faiblesse de la demande européenne (surtout dans l'automobile) et la hausse des importations russes et turques. En outre, les pri...