Alors qu'Apple et Microsoft jouent à saute-mouton depuis plusieurs semaines, c'est aujourd'hui Apple qui affiche la plus grande capitalisation boursière, grâce notamment à son excellent rapport trimestriel. Sur les trois mois jusqu'à fin septembre, le 4e trimestre de son exercice 2019, son chiffre d'affaires (CA) a progressé de 1,8% en glissement annuel, à 64 milliards de dollars, soit plus d'un milliard de plus que le consensus.
...

Alors qu'Apple et Microsoft jouent à saute-mouton depuis plusieurs semaines, c'est aujourd'hui Apple qui affiche la plus grande capitalisation boursière, grâce notamment à son excellent rapport trimestriel. Sur les trois mois jusqu'à fin septembre, le 4e trimestre de son exercice 2019, son chiffre d'affaires (CA) a progressé de 1,8% en glissement annuel, à 64 milliards de dollars, soit plus d'un milliard de plus que le consensus. L'allègement des dépenses opérationnelles et du taux d'imposition (15,1%) a permis au bénéfice par action (3,03 dollars) de faire, lui aussi, mieux que le consensus (2,84 dollars). Lancé en septembre, l'iPhone 11 est mieux accueilli que son prédécesseur, même si sa contribution aux chiffres est encore assez limitée. Le CA de l'iPhone a reculé en base annuelle de 3,4 milliards de dollars (9%), à 33,4 milliards, ce qui est légèrement mieux que prévu. En repli de 5%, la ligne Mac reste en retrait par rapport aux attentes. Les grands gagnants sont les Services et la Technologie portable. Le CA des Services, qui représente désormais près d'un cinquième du total, a bondi de 18% en base annuelle, à 12,5 milliards de dollars. Apple Pay a 3 milliards de transactions de paiement, le double de l'an dernier, d'avance sur PayPal. Les services payants d'Apple comptent désormais 450 millions de clients, en hausse de 120 millions en un an. La Technologie portable (Apple Watch, écouteurs sans fil AirPod et haut-parleurs intelligents HomePod) progresse de 54% en base annuelle; avec un CA de 6,5 milliards de dollars, elle tutoie presque la division Mac. La marge bénéficiaire brute a cédé 0,5% en glissement annuel, à 38%, mais c'était prévu. L'on attendait avec impatience les pronostics pour le trimestre en cours, traditionnellement le plus important pour Apple. Avec un CA prévisionnel de 85,5-89,5 milliards de dollars, ils n'ont pas déçu (consensus: 86,7 milliards, mais la projection la plus optimiste s'inscrit au-delà de 90 milliards; la direction étant généralement très prudente, il n'est pas exclu que ce chiffre soit atteint). Apple a payé, depuis 2012, 407 milliards de dollars aux actionnaires. Il a relevé en avril de 100 milliards, à 175 milliards, le budget alloué aux rachats d'actions, dont 79 milliards restent disponibles au terme du 4e trimestre. Il a consacré au 4e trimestre 17,9 milliards de dollars aux rachats d'actions, soit 1 milliard de plus qu'au trimestre précédent. Son cours ne cesse de grimper. Le nombre d'actions en circulation a reculé sur l'exercice de 312 millions d'unités (6,5%), au profit d'une augmentation du bénéfice par action. Apple espère afficher à terme une trésorerie neutre, ce qui suppose qu'il reversera toutes ses liquidités excédentaires. Il a par ailleurs consacré, au 4e trimestre, 3,5 milliards de dollars au paiement de dividendes. Au rythme actuel, il faudra attendre 2024 pour que sa trésorerie soit neutre, d'autant qu'il continue à générer des cash-flows abondants (17,1 milliards au 4e trimestre et 59 sur l'exercice). Il disposait en fin d'exercice de 206 milliards de dollars de liquidités, contre une dette de 108 milliards; aux 98 milliards de liquidités nettes correspond un montant de 21,65 dollars par action.Les inquiétudes suscitées par la bonne santé du dollar, le conflit commercial et la concurrence croissante n'étaient pas justifiées. Apple manoeuvre habilement autour de sa dépendance à l'iPhone. Le titre n'est pas bon marché, mais il est soutenu par la croissance et les rachats d'actions propres. Conseil: conserver/attendreRisque: moyenRating: 2BCours: 259,43 dollarsMarché: NasdaqTicker: AAPL USCode ISIN: US0378331005Capit. boursière: 1.153 milliards USDC/B 2019: 22C/B attendu 2020: 20Perf. cours sur 12 mois: +26%Perf. cours depuis le 01/01: +63%Rendement du dividende: 1,2%