Parce que l'action du fabricant finlandais d'équipements réseau a été la cible, au début de l'année, des spéculateurs du forum WallStreetBets de reddit, elle était montée, le 27 janvier, à un peu moins de 10 dollars, un niveau qu'elle n'avait plus atteint depuis 2011. Mais peu après, le titre a repiqué du nez. Les rapports du 4e trimestre et annuel, publiés début février, n'ont pas été bien accueillis. Ce sont surtout les perspectives pour l'exercice courant qui ont déçu le marché.
...

Parce que l'action du fabricant finlandais d'équipements réseau a été la cible, au début de l'année, des spéculateurs du forum WallStreetBets de reddit, elle était montée, le 27 janvier, à un peu moins de 10 dollars, un niveau qu'elle n'avait plus atteint depuis 2011. Mais peu après, le titre a repiqué du nez. Les rapports du 4e trimestre et annuel, publiés début février, n'ont pas été bien accueillis. Ce sont surtout les perspectives pour l'exercice courant qui ont déçu le marché. Le chiffre d'affaires (CA) de Nokia s'est établi à 6,57 milliards d'euros (-5% en glissement annuel), dépassant le consensus (6,42 milliards), au 4e trimestre. En réalité, l'entreprise a perçu au cours de ce dernier le paiement d'une facture qui n'était pas attendu avant le trimestre en cours. A l'issue du 4e trimestre, le flux de trésorerie était positif pour le troisième trimestre consécutif et le bénéfice net était, à 0,14 euro par action, d'à peine 0,01 euro inférieur à celui de l'année précédente. Sur l'exercice 2020, Nokia a réalisé un CA de 21,9 milliards d'euros et un bénéfice net de 0,26 euro par action. Elle l'a achevé sur une marge opérationnelle de 9,7% supérieure à celle de 2019 (8,6%), mais nettement inférieure à celle de son concurrent Ericsson (12,5%), par exemple. Nokia ne s'est ouverte au segment des équipements réseau qu'en 2015, lorsqu'elle a acquis Alcatel-Lucent. Pour cette raison, sa gamme de produits ne peut encore rivaliser avec celles d'Ericsson et de Huawei. En revanche, l'entreprise bénéficie, comme d'autres, du boycott occidental de Huawei: elle conclut de nombreux contrats en Europe et aux Etats-Unis. Pas en Chine, cependant, où Ericsson est, lui, bien implanté; le déploiement de la 5G y bat son plein. Rappelons en outre que c'est Samsung, et non pas Nokia, que l'américain Verizon a choisi l'an passé pour équiper ses infrastructures en vue du déploiement de la 5G. Nokia doit regagner la confiance des investisseurs dans sa direction, les pronostics des dernières années ayant été systématiquement trop optimistes. Pekka Lundmark, CEO de l'entreprise depuis septembre 2020, est donc prudent. Il anticipe un CA compris entre 20,6 et 21,8 milliards d'euros et une marge opérationnelle située entre 7 et 10%, pour 2021. Il vise, pour 2023, une marge comprise entre 10 et 13%. Et une croissance plus rapide que celle du marché. Pour cela, Nokia investira davantage dans la recherche et le développement en vue de rendre ses produits plus compétitifs. Bonne nouvelle: le mois dernier, l'entreprise et Microsoft, Alphabet et Amazon sont convenues que le réseau d'accès radio de Nokia intégrerait leurs plateformes cloud. La réduction des coûts est une autre priorité du CEO. A cette fin, jusqu'à 10.000 des 90.000 membres du personnel seront licenciés dans les deux ans. Nokia a produit un cash-flow disponible de 778 millions d'euros, en 2020. Elle affichait au 31 décembre une trésorerie nette de 2,5 milliards d'euros. Nokia a supprimé le dividende en octobre 2019 afin de conserver un maximum de liquidités en prévision d'une hausse des investissements. Compte tenu de l'amélioration de sa situation financière, elle décidera, au 4e trimestre, si une restauration du dividende est opportune.Nokia doit gagner la confiance des investisseurs, et des parts de marché dans le segment de la 5G; 2021 est en ce sens une année de transition, au terme de laquelle le dividende sera peut-être restauré. L'entreprise est faiblement valorisée, à moins d'une fois le CA. Digne d'achat dans une optique de long terme. Conseil: acheterRisque: moyenRating: 1BCours: 3,45 eurosTicker: NOK FHCode ISIN: FI0009000681Marché: HelsinkiCapit. boursière: 19,58 milliards EURC/B 2020: 13C/B attendu 2021: 14Perf. cours sur 12 mois: +30%Perf. cours depuis le 01/01: +2%Rendement du dividende: -