Au premier semestre, le groupe de plantations d'huile de palme Anglo Eastern Plantations (AEP) a obtenu de solides résultats : son chiffre d'affaires (CA) s'est accru de 55,7%, de 83,5 millions USD l'an dernier à 130 millions USD. Cette forte hausse est attribuable à une augmentation de 5,7% du prix de l'huile de palme (en moyenne 895 USD la tonne, contre 847 l'an dernier) et une progression de 33,4% des volumes écoulés d'huile de palme (145.000 tonnes contre 108.700 l'an dernier). Pour le 2e semestre, les perspectives pour l'huile de palme sont nettement moins bonnes. L'an dernier, la moyenne s'élevait au même semestre à 867 USD la tonne. Comme indiqué dans notre n° IB-36B en page 8 (Produits dérivés),...

Au premier semestre, le groupe de plantations d'huile de palme Anglo Eastern Plantations (AEP) a obtenu de solides résultats : son chiffre d'affaires (CA) s'est accru de 55,7%, de 83,5 millions USD l'an dernier à 130 millions USD. Cette forte hausse est attribuable à une augmentation de 5,7% du prix de l'huile de palme (en moyenne 895 USD la tonne, contre 847 l'an dernier) et une progression de 33,4% des volumes écoulés d'huile de palme (145.000 tonnes contre 108.700 l'an dernier). Pour le 2e semestre, les perspectives pour l'huile de palme sont nettement moins bonnes. L'an dernier, la moyenne s'élevait au même semestre à 867 USD la tonne. Comme indiqué dans notre n° IB-36B en page 8 (Produits dérivés), le prix a cependant beaucoup diminué ces dernières semaines et il s'établit actuellement à 697 USD la tonne, son plus faible niveau depuis 2009 et 22% de moins que la moyenne du 1er semestre. Les causes sont les récoltes record d'huile de palme et du produit de substitution, l'huile de soja, d'une part, et une baisse inattendue de la demande en provenance d'Inde, de Chine et de l'industrie du biodiesel d'autre part. Les ventes d'huile de palme ont augmenté de 33,4% grâce à un accroissement de sa propre production de 17%, à 393.900 tonnes, et une hausse des fruits rachetés auprès de tiers de 62%, à 310.900 tonnes. L'an dernier, le rachat auprès de tiers avait baissé de 8% en raison de l'intensification de la concurrence. A l'automne, AEP a dès lors relevé les prix d'achat et contracté de nouveaux fournisseurs. L'augmentation de sa propre production est le résultat d'une augmentation du nombre de plantations matures de 12,7%, à 48.991 hectares (ha). La superficie totale de plantations s'est étendue au 1er semestre de 941 ha, à 62.037 ha (13.046 ha immatures). Compte tenu du profil d'âge encore jeune des palmiers, la production devrait encore augmenter sensiblement au cours des prochaines années. AEP s'est du reste fixé l'objectif d'accroître la récolte par hectare de 19,5 tonnes en 2013 à 22 tonnes (+13%). Le groupe gère 65.754 ha de terrains, dont 51.400 ha peuvent être cultivés. Le processus de négociations sur les compensations aux agriculteurs locaux avance difficilement, ce qui ralentit l'installation de nouvelles plantations. La direction prévoit cependant que les plantations s'accéléreront au 2e semestre. Une augmentation du CA de 55,7% s'est traduite par un quadruplement du bénéfice net (sans considérer la revalorisation des actifs biologiques) : de 6,9 millions USD à 25,9 millions USD ou de 17,3 à 65,29 centimes de dollar par action (90,7 centimes de dollar sur base annuelle en 2013). Si l'on tient compte de la revalorisation des actifs biologiques, le bénéfice net par action est passé de 21,11 centimes de dollar à 1,0354 USD. La direction ne prévoit pas de nouvelle baisse du prix de l'huile de palme, notamment parce que la sécheresse qui a frappé plusieurs régions d'Indonésie et de Malaisie au printemps impactera négativement la production de l'automne. La mise en service d'un nouveau moulin au Kalimantan (Indonésie) est toujours prévue pour le 2e trimestre 2015. Quant au projet de biogaz et de biomasse au Nord-Sumatra, il est en cours de lancement.ConclusionLa sensible baisse du prix de l'huile de palme a poussé le cours d'AEP vers le bas de la fourchette de trading entre 600 et 800 pence (PNC). Il est très bon marché à 0,95 fois la valeur comptable et 9 fois le bénéfice récurrent attendu, mais réservé à l'investisseur de long terme patient.Conseil: digne d'achatRisque: faibleRating: 1A