Cet exercice est tout en bosses et en creux pour les actionnaires d'IAMGOLD. Au terme d'un premier trimestre décevant, le cours du producteur aurifère de taille moyenne est tombé à son plus bas niveau en plus de trois ans. Des problèmes de nature opérationnelle ont gâché le début d'année. La mine de Westwood (Canada) ayant subi une activité sismique, la production s'est inscrite largement en deçà des prévisions. A cela s'est ajoutée la baisse (calculée) de la production à Essakane (Burkina Faso), si bien ...