La trésorerie est tombée de 123,8 millions d'euros fin 2020 à 53,5 millions un an plus tard. Les sorties de fonds ont beau être appelées à diminuer, Biocartis ne pourra pas se passer d'une forme de financement supplémentaire cette année. Elle n'en a pas moins surpris par l'annonce d'une marge brute de 34,6% au 1er trimestre (16% à peine en 2021, et 18% en 2020) et par engagement, dans son rapport relatif à 2021, à amélioration la marge brute tout au long de l'exercice.
...

La trésorerie est tombée de 123,8 millions d'euros fin 2020 à 53,5 millions un an plus tard. Les sorties de fonds ont beau être appelées à diminuer, Biocartis ne pourra pas se passer d'une forme de financement supplémentaire cette année. Elle n'en a pas moins surpris par l'annonce d'une marge brute de 34,6% au 1er trimestre (16% à peine en 2021, et 18% en 2020) et par engagement, dans son rapport relatif à 2021, à amélioration la marge brute tout au long de l'exercice.La pénurie de matières premières et l'incendie d'un entrepôt ont ralenti la production, et partant, la progression des marges, l'an passé. Le chiffre de 16% atteint au 31 décembre traduit ceci dit une amélioration significative au 2e semestre puisqu'au 30 juin, la marge brute n'était que de 8%. La tendance s'est confirmée au 1er trimestre de 2022. Le chiffre d'affaires (CA) issu des produits a bondi de 17%, à 10,1 millions d'euros, dont 8,1 millions sont à mettre au crédit de la vente de 79.800 cartouches de test. Le CA provenant des tests de détection de cancers a atteint 6,7 millions d'euros (+42%), alors que les ventes de tests de dépistage de maladies infectieuses sont tombées à 810.000 euros (-50%), en raison du tassement de la demande de tests pour le Covid-19. La part croissante des tests oncologiques, dont le prix a augmenté (114 euros par test en moyenne, contre 105 euros en 2021), dans l'éventail de tests, a permis au prix de vente moyen d'atteindre 101 euros l'unité (96 euros en 2021). Seules 48 plateformes Idylla ont été installées au 1er trimestre, ce qui porte le nombre cumulé à 1.960; 331 unités avaient été placées en 2021.La hausse du CA sur les produits et l'accélération de la production sur la nouvelle ligne ont permis d'alléger les sorties de trésorerie (13,7 millions d'euros au 1er trimestre de 2021, 10,1 millions un an plus tard). La trésorerie a baissé à 37,3 millions d'euros, remboursement d'un crédit de 6 millions compris. La société disposait au 31 mars d'une ligne de crédit inutilisée de 15 millions d'euros. Elle est clairement en passe d'atteindre ses objectifs pour 2022. Elle promet une augmentation de 24-36%, à 50-55 millions, de son CA sur les ventes de produits. L'accroissement des volumes et l'accélération de la production sur la ligne la plus rapide devraient faire grimper la marge brute à 25-30%. Les sorties de trésorerie opérationnelles diminueraient de 9,5-13,5 millions, à 47-43 millions d'euros.La conclusion d'un partenariat avec le portugais Ophiomics a été annoncée en février. L'accord porte sur la distribution d'HepatoPredict d'Ophiomics, un test d'expression génique du cancer du foie qui permet de prédire l'intérêt d'une éventuelle greffe pour le patient. Il s'agit du premier test relatif au cancer du foie dans le menu de Biocartis. L'équipe commerciale européenne le vendra d'abord sous la forme d'un kit manuel; si les résultats suivent, une version adaptée à l'Idylla sera conçue. L'action n'a pas tardé à perdre tout ce qu'elle avait gagné (+15%) à l'annonce du niveau étonnamment élevé de la marge brute au 1er trimestre. Le besoin de financement continue de se faire sentir, mais les progrès, sur les plans tant de la croissance que des marges, restent significatifs. Cela devrait permettre à Biocartis d'attirer de nouveaux investisseurs, qui pourront contribuer à convertir la croissance en rentabilité structurelle au cours des années qui viennent. Par rapport aux avancées opérationnelles, la valorisation reste à la traîne. Conseil: acheterRisque: élevéRating: 1CCours: 2,08 eurosTicker: BCART BBCode ISIN: BE0974281132Marché: Euronext BruxellesCapit. boursière: 119,7 millions EURC/B 2021: -C/B attendu 2022: -Perf. cours sur 12 mois: -54%Perf. cours depuis le 01/01: -42%Rendement du dividende: -