Qualifier les trimestriels d'Amazon d'impressionnants serait un euphémisme; la crise sanitaire a été une bénédiction pour le groupe spécialisé à la fois dans la vente au détail (en ligne et dans des magasins physiques) et le cloud computing - une formule bigarrée, mais porteuse, surtout aujourd'hui.
...

Qualifier les trimestriels d'Amazon d'impressionnants serait un euphémisme; la crise sanitaire a été une bénédiction pour le groupe spécialisé à la fois dans la vente au détail (en ligne et dans des magasins physiques) et le cloud computing - une formule bigarrée, mais porteuse, surtout aujourd'hui.Au 3e trimestre, Amazon a généré un chiffre d'affaires (CA) de 96,1 milliards de dollars (+37,4% sur un an); le consensus attendait 93 milliards, la direction 87 à 93 milliards. Les ventes de détail (e-commerce, vente de produits de tiers, magasins physiques et abonnements) ont rapporté 79,3 milliards de dollars entre juillet et septembre (+38% sur un an, soit +39% en Amérique du Nord et +37% dans les autres pays). L'Amérique du Nord reste le principal marché, mais Amazon essaie de s'implanter sur le vaste marché indien en coopérant avec des partenaires locaux. Ailleurs en Asie, Amazon est en concurrence avec de grands acteurs chinois comme Alibaba. Comme attendu, le CA de la division Cloud Amazon Web Services (AWS) a augmenté de 29%, à 11,6 milliards de dollars. AWS se développe donc moins vite que le cloud de Microsoft et d'Alphabet, ce qui est logique vu sa taille beaucoup plus importante. Les autres revenus (dont les publicités numériques) ont progressé de 50%, à 5,4 milliards de dollars. Avec le service de streaming Amazon Prime Video, le groupe concurrence aussi Netflix, entre autres.Malgré la hausse des coûts, le bénéfice opérationnel a atteint 6,2 milliards de dollars (2 à 5 milliards attendus; 3,2 milliards atteints un an plus tôt) et la marge d'exploitation 6,4% (5,1% escomptés). La crise sanitaire a coûté 2,5 milliards de dollars au 3e trimestre: moindre efficacité des entrepôts et du transport du fait de la distanciation sociale, test coronavirus des employés, embauche de 175.000 nouveaux collaborateurs et augmentations de salaire généralisées pour répondre aux critiques de dumping social. Le virus devrait coûter à Amazon 4 milliards de dollars au 4e trimestre.L'Amérique du Nord a produit un bénéfice opérationnel de 2,25 milliards de dollars (1,3 milliard en 2019). Les activités internationales, en perte l'année dernière (-368 millions de dollars), ont dégagé un bénéfice de 407 millions de dollars. La division Cloud, avec 3,54 milliards de dollars, assure 57% du bénéfice opérationnel. AWS, qui ne représente que 12% des ventes du groupe, est donc crucial dans la stratégie de croissance d'Amazon - d'où les investissements réguliers dans les centres de données. Amazon attend un CA de 112 à 121 milliards de dollars pour le trimestre en cours. Les prévisions de bénéfice opérationnel (1 à 4,5 milliards de dollars) sont toutefois en deçà du consensus (5,8 milliards). Sur les trimestres écoulés, le groupe a constamment surpassé ses propres attentes. Amazon a produit un cash-flow disponible de 29,5 milliards de dollars en 12 mois. Fin septembre, la trésorerie nette s'élevait à 35,5 milliards de dollars (21 milliards, un an plus tôt). Jeff Bezos, le CEO, a déjà vendu pour plus de 10 milliards de dollars d'actions cette année, mais possède toujours plus de 10% de la société (170 milliards de dollars).Les grandes valeurs technologiques évoluent aujourd'hui davantage au gré du sentiment que des fondamentaux. Quoique meilleurs que prévu, les résultats d'Amazon n'ont pas été récompensés en Bourse. Les prévisions, par trop prudentes, ont même été sanctionnées. Malgré la belle croissance de l'action en 2020, la valorisation est tendue (56 fois le cash-flow disponible). Le titre ne serait intéressant qu'après une grosse correction. Conseil: vendreRisque: moyenRating: 3BCours: 3.311,67 dollarsTicker: AMZN USCode ISIN: US6516391066Marché: NasdaqCapit. boursière: 1.661 milliards USDC/B 2019: 144C/B attendu 2020: 95Perf. cours sur 12 mois: +86%Perf. cours depuis le 01/01: +74%Rendement du dividende: -