Amazon combine commerce en ligne (son activité originelle), magasins physiques (WholeFoods), technologie (AWS) et publicité. Un tableau idéal en période de confinement, comme en témoigne le cours, exceptionnellement élevé, de l'action. En début d'année, alors que rien encore ne laissait présager ce qui allait se passer, le groupe avait pronostiqué un chiffre d'affaires (CA) trimestriel de 69 à 73 milliards de dollars.
...

Amazon combine commerce en ligne (son activité originelle), magasins physiques (WholeFoods), technologie (AWS) et publicité. Un tableau idéal en période de confinement, comme en témoigne le cours, exceptionnellement élevé, de l'action. En début d'année, alors que rien encore ne laissait présager ce qui allait se passer, le groupe avait pronostiqué un chiffre d'affaires (CA) trimestriel de 69 à 73 milliards de dollars. Le CA atteint finalement 75,5 milliards de dollars (26% de plus que 12 mois auparavant et près de 2 milliards de plus que le consensus). Si la vigueur du billet vert n'avait pas pesé sur les ventes hors Etats-Unis (incidence: 400 millions de dollars environ), la croissance aurait été supérieure d'un pour cent encore. A près de 4 milliards de dollars, le bénéfice opérationnel a cédé 10% en glissement annuel (consensus: 4,1 milliards). La situation sanitaire a contraint Amazon à investir davantage dans les vêtements de protection, le nettoyage et les heures supplémentaires. Son bénéfice net s'élève dès lors à 2,5 milliards de dollars (5,01 dollars par action; 29% de moins que 12 mois auparavant, et moins que les 6,15 dollars escomptés). Avec une part de 61% ces quatre derniers trimestres, l'Amérique du Nord reste le plus grand contributeur au CA. Entre janvier et mars, les ventes des magasins propres et des produits de tiers ont bondi de 29%, à 46,1 milliards de dollars. Le bénéfice opérationnel est, lui, tombé à 2,3 milliards de dollars, soit un recul de 1,3 milliard en glissement annuel. Les ventes internationales se sont envolées de 18%, à 19,1 milliards de dollars; c'est 25% environ du CA du groupe, mais les pertes de cette division sont passées de 90 millions à 400 millions de dollars. Le CA des services sur abonnement (plus de 150 millions de clients) s'est accru de 28%, à 5,56 milliards de dollars. Amazon Web Services (AWS) est le pôle dont la croissance est la plus vigoureuse et qui contribue le plus largement à la rentabilité. Ses services cloud publics conjuguent applications logicielles et stockage sur Internet. Son CA (+33%) a pour la première fois dépassé les 10 milliards de dollars sur une base trimestrielle. S'il reste le leader incontesté dans son domaine d'activité, sa part de marché n'en est pas moins passée de 33% à 32%. Microsoft (2e place; part de marché de 17%) a vu, lui, son produit Azure progresser de 59% en rythme annuel au 1er trimestre. Le cloud public reste ceci dit un marché en croissance; c'est une bonne chose puisque avec un bénéfice opérationnel de 3,1 milliards de dollars (+38% sur une base annuelle), la rentabilité d'AWS est de 30%, contre 5,3% pour la moyenne du groupe. Alors qu'il assure moins de 14% du CA consolidé, AWS représente plus de 75% du bénéfice opérationnel consolidé. Le groupe, qui a achevé le 1er trimestre sur une trésorerie de 32 milliards de dollars (63 dollars par action), a dégagé ces 12 derniers mois un cash-flow disponible de 24,3 milliards. Il pronostique toujours, pour le 2e trimestre, des ventes situées entre 75 et 81 milliards de dollars.Le confinement a fait exploser les ventes mais aussi, en accroissant les dépenses, pesé sur le bénéfice. AWS, sans doute appelé à soutenir davantage encore la rentabilité, actuellement plutôt faible, du groupe, recèle l'essentiel du potentiel. La croissance est très rapide, mais le titre est aussi très cher. Indépendamment du sentiment, imperturbablement positif, du marché, un conseil d'achat ne se justifie pas à ce niveau de valorisation. Conseil: conserver/attendreRisque: moyenRating: 2BCours: 2.472,41 dollarsTicker: AMZN USCode ISIN: US6516391066Marché: NasdaqCapit. boursière: 1.233 milliards USDC/B 2019: 118C/B attendu 2020: 125Perf. cours sur 12 mois: +46%Perf. cours depuis le 01/01: +38%Rendement du dividende: -