Le marché de la publicité en ligne connaît un essor sans précédent, ce dont profite Alphabet, la maison mère de Google. La crise sanitaire a dopé le commerce électronique et favorisé le basculement vers la publicité en ligne; des opérateurs tels qu'Alphabet ont pu s'emparer d'une part encore plus importante des budgets publicitaires disponibles.
...

Le marché de la publicité en ligne connaît un essor sans précédent, ce dont profite Alphabet, la maison mère de Google. La crise sanitaire a dopé le commerce électronique et favorisé le basculement vers la publicité en ligne; des opérateurs tels qu'Alphabet ont pu s'emparer d'une part encore plus importante des budgets publicitaires disponibles. Le holding a généré un chiffre d'affaires (CA) record de 61,9 milliards de dollars au 2e trimestre. La hausse de 62% sur un an s'explique en premier lieu par une base de comparaison faible (impact de la crise sanitaire), et par les effets de change (un peu plus de 4%); l'impact de la baisse du dollar s'estompera largement au 3e trimestre. Le bénéfice opérationnel a triplé, atteignant près de 19,4 milliards de dollars.La division la plus importante (92% du CA) d'Alphabet est Google Services, coeur de métier du groupe, avec Google Search et YouTube, mais aussi le système d'exploitation Android, Google Chrome, Google Maps, l'app store Google Play et tout le matériel. Google Services a réalisé un CA de 57 milliards de dollars au 2e trimestre, soit 63% de plus qu'un an auparavant. Google Search se taille la part du lion, avec 35,9 milliards de dollars (+68%): les revenus du moteur de recherche représentent près de 58% de ceux du groupe. YouTube a perçu 7 milliards de dollars de recettes publicitaires (+84% sur un an), soit 11,3% du CA total. Le CA de Google Network (publicité sur les sites partenaires) s'est accru de 60%, à 7,6 milliards de dollars. Google Other (revenus du Play Store, abonnements à YouTube Premium ainsi que Fitbit, racheté récemment) a enregistré une croissance de 29%, à 6,6 milliards de dollars. La deuxième division est Google Cloud, avec un CA de 4,63 milliards de dollars (+54% sur un an), soit 7,5% du CA du groupe, qui reste cependant déficitaire: en raison des investissements élevés dans les infrastructures, elle a essuyé une perte opérationnelle de 591 millions de dollars, mais devrait atteindre le seuil de rentabilité l'année prochaine et contribuer aux bénéfices dès 2023. Other Bets, qui englobe les activités expérimentales de Google, a affiché une perte opérationnelle de 1,4 milliard de dollars pour 192 millions de CA. Le cash-flow disponible a progressé de 90% sur un an, à 16,4 milliards de dollars, soit un total de 58,5 milliards de dollars sur les quatre trimestres écoulés. Alphabet disposait d'une trésorerie nette de 110 milliards de dollars à la fin du 1er semestre. Aucun dividende ne sera versé, mais le holding a lancé début 2021 un nouveau programme de rachat d'actions pour un montant de 50 milliards de dollars, qui réduira le flottant d'environ 3%. Initialement, seules des actions C sans droit de vote (ticker GOOG) devaient être achetées. Mais les actions A avec droit de vote (ticker GOOGL) affichaient une décote par rapport aux actions C, ce qui n'avait pas de sens. En incluant désormais aussi les actions A dans le programme, Alphabet a rectifié le tir. Aucune prévision concrète n'a été formulée pour le second semestre.Alphabet a bénéficié d'une base de comparaison favorable au 1er semestre, mais la barre sera relevée au second semestre. Cela ne devrait pas poser problème, car les principaux marchés d'Alphabet sont en forte croissance et devraient pour l'instant le rester. La valorisation est tendue, mais pas excessive par rapport à la croissance. Les rachats d'actions soutiennent aussi le cours. Ce type d'actions est toutefois vulnérable à une correction globale du marché. Conseil: conserver/attendreRisque: moyenRating: 2BCours: 2.869,3 dollarsMarché: NasdaqTicker: GOOG USCode ISIN: US02079K1079Capit. boursière: 1.906 milliards USDC/B 2020: 49C/B attendu 2021: 28,5Perf. cours sur 12 mois: +89%Perf. cours depuis le 01/01: +64%Rendement du dividende: -