Alphabet est la société mère de Google. Ses activités sont réparties en deux groupes: Google et Google Other. Google comprend le moteur de recherche Google Search, qui occupe une position dominante, avec plus de 90% du marché. La plateforme vidéo YouTube, le service de cartographie en ligne Google Maps et le système d'exploitation pour mobiles Android entrent aussi dans cette catégorie. Google Other regroupe pour sa part tout ce qui n'a pas trait à la publicité. Sous la marque Google sont notamment proposés des services cloud (Google Cloud Products) et du matériel divers: des smartphones, Chromebook, Chromecast, Google Nest (domotique) et l'enceinte intelligente Google Home. Sous la marque ombrelle Other Bets, Alphabet réunit les activités innovante...

Alphabet est la société mère de Google. Ses activités sont réparties en deux groupes: Google et Google Other. Google comprend le moteur de recherche Google Search, qui occupe une position dominante, avec plus de 90% du marché. La plateforme vidéo YouTube, le service de cartographie en ligne Google Maps et le système d'exploitation pour mobiles Android entrent aussi dans cette catégorie. Google Other regroupe pour sa part tout ce qui n'a pas trait à la publicité. Sous la marque Google sont notamment proposés des services cloud (Google Cloud Products) et du matériel divers: des smartphones, Chromebook, Chromecast, Google Nest (domotique) et l'enceinte intelligente Google Home. Sous la marque ombrelle Other Bets, Alphabet réunit les activités innovantes qui n'ont pas vocation à être rentables immédiatement, avec des niches très diverses, parmi lesquelles les véhicules autonomes (Waymo) et l'intelligence artificielle (Deepmind).Google est en premier lieu une société de marketing en ligne, mais axée sur les technologies. Près de 85% de son chiffre d'affaires (CA) proviennent de la publicité numérique, soit via ses sites, soit via des sites partenaires Adsense rémunérés pour l'insertion de publicités Google. Google Analytics (analyse de mots clés) et AdWords (référencement commercial) génèrent aussi des revenus publicitaires. Pour éviter de donner trop d'informations à la concurrence, Google ne communique pas le détail du CA et de la rentabilité de ses différentes divisions; ce faisant, la société laisse aussi sur leur faim analystes et investisseurs. La seule certitude réside dans le caractère bénéficiaire du moteur de recherche, de YouTube et de Google Cloud. Alphabet vient de signer un premier trimestre décevant. Le CA consolidé a augmenté de 16,7% en un an, à 36,34 milliards de dollars - un milliard de moins que le consensus. Pour la première fois depuis le premier trimestre de 2016, la croissance du CA est inférieure à 20%. Les recettes publicitaires ont augmenté de 15,4%, à 30,7 milliards de dollars, la plus faible hausse depuis 2016. La direction justifie ce ralentissement par l'appréciation du dollar, les changements opérés dans la gamme publicitaire et la base de comparaison défavorable, puisque 2018 avait été un excellent cru. Le CA de Google Other a augmenté de 25%, à 5,45 milliards de dollars, et représente environ 15% du CA du groupe. Pour la division Other Bets, la perte d'exploitation, à 868 millions de dollars, est bien plus importante que le CA généré (170 millions de dollars). Le bénéfice net d'Alphabet a baissé de 41%, à 6,65 milliards de dollars, surtout du fait de l'amende pour abus de position dominante de 1,5 milliard d'euros qu'elle s'est vu infliger par la Commission européenne. La hausse des coûts (+26,5%), les investissements supplémentaires réalisés dans le cloud et la R&D ont fait chuter la marge d'exploitation de 25 à 18%. A la fin du premier trimestre, Alphabet rapportait une trésorerie nette de 101,2 milliards de dollars (dette de 12,27 milliards). La société consacrera cette année 12,5 milliards de dollars au rachat de ses actions.Les performances opérationnelles décevantes du premier trimestre et la perte de parts de marché n'ont pas empêché l'action Alphabet d'atteindre un nouveau cours record historique fin avril. Si, depuis, elle a reperdu plus de 10%, elle s'en sort mieux que les autres FAANG. Mais à 25 fois le bénéfice attendu, l'action nous paraît trop onéreuse étant donné la contraction de la croissance et des marges d'Alphabet. Conseil: vendreRisque: moyen Rating: 3BCours: 1151,4 dollarsMarché: NasdaqTicker: GOOG USCode ISIN: US02079K1079Capit. boursière: 801,1 milliards USDC/B 2018: 26C/B attendu 2019: 25Perf. cours sur 12 mois: +6%Perf. cours depuis le 01/01 : +10%Rendement du dividende: -