Fin 2013, à l'approche de la publication des résultats trimestriels et annuels, les investisseurs avaient envoyé l'action Alcoa à son plus haut niveau en près de deux ans. Après trois trimestres de bénéfices, on s'attendait à ce que le groupe clôture l'année en beauté. Ce ne fut pas le cas. Il a en effet essuyé une perte nette de 2,34 milliards USD entre octobre et décembre, soit 2,19 USD par action. Une perte presque intégralement imputable à une dépréciation sur la valeur comptable des activités de fonderie, d'un montant de 1,73 milliard USD, et à d'autres frais de restructuration. En outre, Alcoa doit payer plusieurs amendes pour un total de 384 milli...