Au 3e trimestre, le groupe norvégien a produit 201.600 barils d'équivalent pétrole par jour (bepj) en moyenne, un chiffre inférieur à ceux des deux trimestres précédents (209.800 et 208.100 bep), mais conforme aux attentes. C'est la maintenance dans les champs Ivar Aasen et Alvheim qui explique ce léger recul. Pour la première fois, la part du champ Sverdrup, mis en service en octobre 2019, dans le nombre total de bepj, a été la plus importante (53.051 bepj). Pour cette année, la production prévisionnelle a été revue de 205.000-220.000 à 210.000-215.000 bepj. L'an passé, Aker BP a produit 155.900 bepj en moyenne. Le volume des ventes a diminué de 19% en glissement trimestriel, à 187.700 bepj mais les prix du pétrole et du gaz ont augmenté de 43% e...

Au 3e trimestre, le groupe norvégien a produit 201.600 barils d'équivalent pétrole par jour (bepj) en moyenne, un chiffre inférieur à ceux des deux trimestres précédents (209.800 et 208.100 bep), mais conforme aux attentes. C'est la maintenance dans les champs Ivar Aasen et Alvheim qui explique ce léger recul. Pour la première fois, la part du champ Sverdrup, mis en service en octobre 2019, dans le nombre total de bepj, a été la plus importante (53.051 bepj). Pour cette année, la production prévisionnelle a été revue de 205.000-220.000 à 210.000-215.000 bepj. L'an passé, Aker BP a produit 155.900 bepj en moyenne. Le volume des ventes a diminué de 19% en glissement trimestriel, à 187.700 bepj mais les prix du pétrole et du gaz ont augmenté de 43% et 42% respectivement par rapport au trimestre précédent, si bien que les ventes trimestrielles se sont accrues de 16%, passant de 589,8 millions à 683,9 millions de dollars; en glissement annuel en revanche, l'on constate une baisse de 5,5%. Le cash-flow opérationnel (Ebitda) s'est hissé de 329 millions à 511 millions de dollars, et le bénéfice net a, lui, diminué de plus de moitié, à 80 millions de dollars, en raison d'un effet technique fiscal. En septembre, Aker BP a émis deux obligations (l'une arrivera à échéance en 2026 et offre un rendement annuel brut de 2,875%; l'autre, qui arrivera à échéance en 2031, un rendement de 4%). Le produit (500.000 dollars et 750.000 dollars respectivement) a servi à rembourser une obligation portant un coupon de 6% et qui arrivera à échéance en 2022 (400 millions de dollars), ainsi qu'une ligne de crédit. Le dividende annuel pour 2020 a été réduit de moitié, à 425 millions de dollars; plus précisément, le dividende trimestriel a été abaissé de deux tiers, à 0,1967 dollar par action, à partir du 2e trimestre, ce qui porte le rendement annuel brut à 5,1%. Les dépenses d'investissement prévues ont été réduites de 1,35 à 1,3 milliard de dollars et les coûts d'exploration, de 350 à 300 millions de dollars. Après l'annonce par le parlement norvégien, en juin 2020, qu'il soutiendrait l'industrie pétrolière et gazière, le groupe a soumis sans attendre au ministère compétent les plans de développement et d'exploitation du projet Hod. Aker BP détient 90% de ce dernier. Le coût de son développement a été estimé à 600 millions de dollars. Grâce aux récentes mesures fiscales adoptées, Hod commencera à produire non plus au 4e mais au 1er trimestre de 2022, et les négociations entre Aker BP et Equinor au sujet du développement de NOAKA, la plus grande zone pétrolière et gazière non encore exploitée au large de la Norvège, ont bien avancé (objectif: soumettre les plans de développement en 2022 et y entamer la production à partir de 2027). Aker BP détient suffisamment de projets pour pouvoir multiplier par deux sa production d'ici à 2027. Dès 2020, le groupe entrera déjà dans une nouvelle phase de croissance. A Sverdrup (part d'Aker BP: 11,57%), la production journalière de bep devrait passer de 440.000 à 660.000 à compter du 4e trimestre de 2022. L'action Aker BP a cédé 20% depuis le sommet intermédiaire atteint en juillet. A 21 fois le bénéfice et avec une valeur d'entreprise correspondant à 4,2 fois l'Ebitda escomptés pour 2020, le groupe, qui peut supporter sans peine des baisses de prix du pétrole et également procéder à de nouvelles acquisitions, est valorisé convenablement. Nous pourrions bientôt relever notre conseil, et même intégrer l'action dans le portefeuille modèle. Conseil: conserver/attendreRisque: moyenRating: 2BCours: 153,75 NOKTicker: AKERBP NOCode ISIN: NO0010345853Marché: OsloCapit. boursière: 55,4 milliards NOKC/B 2019: 42C/B attendu 2020: 21Perf. cours sur 12 mois: -42%Perf. cours depuis le 01/01: -47%Rendement du dividende: 5,1%