Au 4e trimestre, l'ambitieux producteur norvégien de pétrole et de gaz a pour la première fois réalisé un chiffre d'affaires (CA) supérieur au milliard de dollars: 1,003 milliard USD, c'est 38% de plus qu'au 3e trimestre (723 millions), 9,5% de plus qu'au 4e trimestre de 2018 (916 millions) et surtout, plus que le consensus (983,9 millions de dollars).
...

Au 4e trimestre, l'ambitieux producteur norvégien de pétrole et de gaz a pour la première fois réalisé un chiffre d'affaires (CA) supérieur au milliard de dollars: 1,003 milliard USD, c'est 38% de plus qu'au 3e trimestre (723 millions), 9,5% de plus qu'au 4e trimestre de 2018 (916 millions) et surtout, plus que le consensus (983,9 millions de dollars). La hausse n'est pas due à l'évolution des cours pétroliers (-1% par rapport au 4e trimestre de 2018, à 64,2 USD le baril), mais au démarrage du gigantesque champ Johan Sverdrup, plus important gisement en eaux norvégiennes depuis les années 1980, dont Aker BP détient 11,6%. Fin 2019, la production quotidienne moyenne dépassait déjà 350.000 barils d'équivalent pétrole (bep) sur un maximum de 440.000 prévus pour la première phase de production, jusqu'à l'été. Le champ a contribué aux résultats trimestriels d'Aker BP à hauteur de 31.521 bep. Avec le développement des zones de production d'Alvheim (+5.000 barils, à 56.441) et de Valhall (+5.100 barils, à 45.381 unités), la production a augmenté de 31%, à 191.100 bep par jour. La production quotidienne moyenne de 2019 dépasse donc légèrement celle de 2018 (155.900 bep contre 155.700) et surpasse les prévisions (revues à la baisse à 155.000 barils). Le coût de production peu élevé (moins de 2 USD par bep) à Sverdrup a immédiatement fait baisser la moyenne pour le groupe, à 9,1 USD contre 13,2 USD par bep au 4e trimestre de 2018; sur l'année, il a progressé modestement, de 12,1 à 12,4 USD par bep (12,5 USD attendus). Grâce à Sverdrup, Aker BP entend réduire le coût de production de 19%, à 10 USD par bep en 2020, puis 7 USD d'ici à 2023. Quotidiennement, le groupe devrait produire 205-220.000 bep, soit 31,5-41% de plus qu'en 2019, car les nouveaux gisements contribueront sur l'ensemble de l'exercice et Aerfugl, champ situé dans la région de Skarv, entrera en service au 1er semestre. Le cash-flow opérationnel (Ebitda) s'est élevé à 745 millions de dollars au 4e trimestre (prévisions: 736,6 millions USD; 4e trimestre de 2018: 658 millions USD). Sur l'année, l'Ebitda s'est replié de 16,7%, à 2,29 milliards de dollars. A 111,6 millions de dollars contre 131,6 attendus, le bénéfice net a déçu. En 2019, il a reflué de 476 à 141 millions de dollars. Comme prévu, Aker BP a annoncé une augmentation du dividende annuel de 750 à 850 millions de dollars, soit un dividende trimestriel de 0,59 dollar par action (8,6% de rendement brut). Le groupe prévoit toujours de verser 100 millions de dollars supplémentaires par an jusqu'en 2023. Les 501 millions de dollars investis dans l'exploration ont été récompensés par six découvertes en 2019, pour des réserves estimées à 170 millions de barils (trois fois la production annuelle de 2019). En échangeant plusieurs licences, Aker BP augmente de 5% sa participation dans la zone de Skarv. En outre, les discussions avancent enfin entre Aker BP et Equinor concernant le concept de production de la zone NOKOA, projet crucial pour l'entreprise ; la production quotidienne serait relevée à 450.000 bep d'ici à 2026 (un an plus tard que prévu).Si avant l'arrivée du coronavirus, l'action Aker BP flirtait avec les 300 couronnes norvégiennes (NOK), récemment, son cours s'est replié. Elle s'échange à 14,8 fois le bénéfice et 3,5 fois le ratio entre la valeur de l'entreprise et l'Ebitda attendus en 2020. Nous continuons d'en recommander l'achat. Si son cours descendait vers les 230 NOK, nous pourrions intégrer l'action dans le portefeuille modèle. Conseil: acheterRisque: moyenRating: 1BCours: 255 couronnes norvégiennesTicker: AKERBP NOCode ISIN: NO0010345853Marché: OsloCapit. boursière: 93,4 milliards NOKC/B 2019: 70,5C/B attendu 2020: 14,8Perf. cours sur 12 mois: -11%Perf. cours depuis le 01/01: -12,4%Rendement du dividende: 8,6%