Les actionnaires de holdings norvégiens peuvent respirer: un dividende brut de 10couronnes norvégiennes (NOK) sera distribué pour l'exercice 2015. Aker ASA fera ainsi aussi bien que l'an dernier. Au cours actuel, cela représente un rendement attrayant de 6,7%. La politique de dividende prévoit la distribution d'entre 2% et 4% de la valeur nette d'inventaire (VNI). Fin 2015, celle-ci s'élevait à 20,88milliards NOK, soit 282NOK par action. Le holding distribuera donc 3,6% de sa VNI, contre 4,1% l'an dernier. Une VNI qui avait progressé de 18% l'an dernier par rapport à fin 2014, mais a reculé de 9,2%, à 256NOK depuis le début de l'année. Fin décembre, la valeur totale des participations industrielles ...

Les actionnaires de holdings norvégiens peuvent respirer: un dividende brut de 10couronnes norvégiennes (NOK) sera distribué pour l'exercice 2015. Aker ASA fera ainsi aussi bien que l'an dernier. Au cours actuel, cela représente un rendement attrayant de 6,7%. La politique de dividende prévoit la distribution d'entre 2% et 4% de la valeur nette d'inventaire (VNI). Fin 2015, celle-ci s'élevait à 20,88milliards NOK, soit 282NOK par action. Le holding distribuera donc 3,6% de sa VNI, contre 4,1% l'an dernier. Une VNI qui avait progressé de 18% l'an dernier par rapport à fin 2014, mais a reculé de 9,2%, à 256NOK depuis le début de l'année. Fin décembre, la valeur totale des participations industrielles s'élevait à 20,2milliards NOK (actuellement 18,4milliards NOK). Il s'agit typiquement d'engagements à long terme, généralement dans le cadre de participations de contrôle. Les deux principales participations sont le producteur de pétrole Det Norske (participation de 50%, 27,7% des participations industrielles) et l'entreprise de navigation Ocean Yield (participation de 73%, 33,3% d'industrielles). Ces derniers mois, Det Norske a procédé à 3acquisitions destinées à préserver le potentiel de hausse de la production à plus long terme. La chute du cours du pétrole pèse cependant sur le bilan de l'entreprise, qui négocie actuellement une révision de ces covenants bancaires. À plus long terme, les perspectives sont très favorables, avec une participation de 11,6% dans Sverdrup, la plus grande découverte de pétrole dans les eaux norvégiennes depuis 1974, dont la mise en production est attendue fin 2019. Aker ASA prévoit dès lors que Det Norske lui apportera des dividendes significatifs à terme. Mais l'entreprise qui en générera le plus (479millions NOK en 2015) au holding du grand actionnaire Kjell Inge Roekke est actuellement Ocean Yield, qui ne cesse d'étendre sa flotte via des contrats à long terme (10,3ans en moyenne). Attention cependant à la solvabilité des contreparties, vu l'exposition à l'industrie pétrolière et gazière. Havfisk (pêche; participation de 73,2%; 8,7% d'industrielles) a rapporté 47millions NOK en dividendes en 2015. Les deux autres participations industrielles actives dans l'industrie pétrolière et gazière _ Aker Solutions (participation de 34,8%;14,2% d'industrielles) et Kvaerner (28,7%; 3,1%) _ ne verseront pas de dividende au holding en 2016. Leurs dividendes cumulés avaient atteint 199millions NOK en 2015. Les deux entreprises étaient par ailleurs exemptes de dettes nettes cette même année. Les autres participations industrielles sont Aker BioMarine (pêche de krill; participation de 99,5%; 6,9% d'industrielles) et Akastor (scission d'Aker Solutions; 36,7%; 6%). Cette année, le recul des dividendes des participations industrielles sera largement compensé par la vente du portefeuille immobilier à The Resource Group, une autre entreprise de Roekke, pour un montant net de 1,55milliard NOK en cash. Les autres participations financières (7milliards NOK fin 2015) comprennent, outre des liquidités, une série de participations dans des fonds et entreprises diverses. ConclusionL'action est restée stable depuis le début de l'année, alors que la valeur intrinsèque a baissé de 9,1% sur la même période. La décote est ainsi retombée à 37%. Compte tenu d'une décote historique comprise entre 25% et 40%, la valorisation reste attrayante. L'action reste ainsi en Sélection, même si un horizon de plusieurs années est indispensable. Conseil : digne d'achatRisque : faibleRating : 1A