Les actions de type valeur, aux flux de trésorerie importants, sont toujours boudées au profit des titres de croissance, dont les perspectives de profit sont moins aléatoires. Ainsi les investisseurs restent-ils insensibles à l'important cash-flow disponible (soit la trésorerie restant après les investissements) que produit Ahold Delhaize depuis plusieurs années déjà (2,2 milliards d'euros, en 2020), et qui n'est pas près de se tarir. Depuis quelque temps, Ahold Delhaize a fait le choix de redistribuer largement ce cash-flow aux actionnaires. Le dividende 2020 sera porté à 0,9 euro par action et la société rachètera cette année pour 1 milliard d'euros de titres, ou environ 4% du flottant. Le rapport entre la capitalisation boursière (24,6 millia...

Les actions de type valeur, aux flux de trésorerie importants, sont toujours boudées au profit des titres de croissance, dont les perspectives de profit sont moins aléatoires. Ainsi les investisseurs restent-ils insensibles à l'important cash-flow disponible (soit la trésorerie restant après les investissements) que produit Ahold Delhaize depuis plusieurs années déjà (2,2 milliards d'euros, en 2020), et qui n'est pas près de se tarir. Depuis quelque temps, Ahold Delhaize a fait le choix de redistribuer largement ce cash-flow aux actionnaires. Le dividende 2020 sera porté à 0,9 euro par action et la société rachètera cette année pour 1 milliard d'euros de titres, ou environ 4% du flottant. Le rapport entre la capitalisation boursière (24,6 milliards d'euros) et le cash-flow s'établit donc à 9% - un rendement particulièrement intéressant, mais qui laisse de marbre des investisseurs obnubilés par les sociétés de croissance.Aucune envolée du cours n'est à attendre à la publication des résultats de 2021, qui seront probablement en deçà de ceux de 2020; car l'année dernière, la crise sanitaire avait fait bondir les ventes du groupe de 14%, le bénéfice opérationnel sous-jacent de 31% et le bénéfice par action de 35%. L'entreprise a ainsi dépassé les attentes, y compris au quatrième trimestre. En l'absence du gros coup de pouce que constitue, pour Ahold Delhaize, une pandémie, ses résultats de 2021 ne pourront être du même acabit que ceux de l'an passé. Ses dirigeants tablent sur une hausse de 5 à 10% du bénéfice par action entre 2019, dernière année "ordinaire", et 2021. La marge opérationnelle sous-jacente est toujours attendue à 4% cette année, un chiffre qui n'a rien d'enchanteur. En 2020, elle s'établissait à 4,8%, la forte croissance des ventes ayant été tempérée par les coûts supplémentaires importants liés au Covid-19 - en premier lieu aux Etats-Unis, un marché phare pour le groupe.Cette année, cette augmentation des coûts devrait être neutralisée par les programmes d'économie en cours, mais la marge sera privée du soutien apporté par l'envolée des ventes. La direction escompte un flux de trésorerie disponible de 1,6 milliard d'euros, en baisse par rapport à 2020, mais toutefois non négligeable. Dans l'intervalle, le groupe belgo-néerlandais aura investi 2,2 milliards d'euros pour renforcer sa position sur le marché, notamment en améliorant encore son offre numérique pour répondre à l'évolution du comportement d'achat des consommateurs - un élément bien anticipé depuis plusieurs années. Les ventes en ligne ont augmenté de 60% l'année dernière, ce qui a contribué à accroître légèrement la part de marché aux Etats-Unis et en Europe. Outre-Atlantique, elles ont même progressé de 128% au 4e trimestre, la pandémie, notamment, favorisant ce mode d'achat. Mais à plus long terme, les ventes sur Internet sont incontournables pour tous les distributeurs. Au Benelux, Ahold Delhaize gère ses activités internet via bol.com, dont l'importance est aussi sous-estimée: son chiffre d'affaires devrait dépasser la barre des 5 milliards d'euros, son bénéfice opérationnel est positif et le retour sur capitaux propres dépasse 10%.Les investisseurs continuent d'ignorer les flux de trésorerie intéressants d'Ahold Delhaize, qui se traduisent par des valorisations attrayantes, avec un ratio cours/bénéfice de 12, une valeur de l'entreprise correspondant à six fois le cash-flow opérationnel et un rendement de dividende de 4%. Nous maintenons notre recommandation d'achat. Conseil: acheterRisque: moyenRating: 1BCours: 22,2 eurosTicker: ADCode ISIN: NL0011794037Marché: Euronext BruxellesCapit. boursière: 24,4 milliards EURC/B 2020: 10C/B attendu 2021: 12Perf. cours sur 12 mois: -4%Perf. cours depuis le 01/01: -4%Rendement du dividende: 4%