Ahold Delhaize poursuit sur son élan, comme en témoignent les excellents résultats du 4e trimestre 2018. Son chiffre d'affaires (CA) s'est accru de 5% (3% à taux de change constants): l'on n'en attendait pas tant. Les chiffres détaillés ne sont pas encore publiés, mais la hausse des ventes aura sans aucun doute dopé la rentabilité. Le bénéfice par action (BPA) escompté sur l'ensemble de l'exercice se situera dans le haut de la fourchette annoncée de 1,5 à 1,6 euro. Le cash-flow disponible devrait, lui aussi, dépasser l'objectif, fixé à 2 milliards d'euros. Légèrement revues à la hausse, les prévisions n'étaient réalisables que si les marges bénéficiaires dépassaient les attentes au 4e trimestre: le pari est réussi. La marge sous-jacente s'élev...

Ahold Delhaize poursuit sur son élan, comme en témoignent les excellents résultats du 4e trimestre 2018. Son chiffre d'affaires (CA) s'est accru de 5% (3% à taux de change constants): l'on n'en attendait pas tant. Les chiffres détaillés ne sont pas encore publiés, mais la hausse des ventes aura sans aucun doute dopé la rentabilité. Le bénéfice par action (BPA) escompté sur l'ensemble de l'exercice se situera dans le haut de la fourchette annoncée de 1,5 à 1,6 euro. Le cash-flow disponible devrait, lui aussi, dépasser l'objectif, fixé à 2 milliards d'euros. Légèrement revues à la hausse, les prévisions n'étaient réalisables que si les marges bénéficiaires dépassaient les attentes au 4e trimestre: le pari est réussi. La marge sous-jacente s'élevait à 3,7% en 2016. Elle devrait franchir la barre des 4% cette année. La hausse combinée du CA et des marges est prometteuse pour l'actionnaire. Ahold Delhaize annonçait dès novembre que ce scénario favorable, doublé d'un programme de rachat d'actions propres, permettrait d'enregistrer une progression de 8 à 9% du BPA pour 2019. Le groupe va racheter cette année pour 1 milliard d'euros d'actions, soit 4% de sa capitalisation boursière, ce qui devrait doper son bénéfice. Le cash-flow disponible devrait fluctuer autour de 2 milliards d'euros par an jusqu'à fin 2021, ce qui laisse au groupe, doté d'un bilan solide, la possibilité d'organiser d'autres rachats d'actions et/ou de verser un dividende plus important. Au cours actuel, le rendement sur le cash-flow disponible demeure supérieur à 8%, ce qui étaye toujours notre argumentation en faveur d'un achat. D'autres critères de valorisation montrent que l'action se négocie encore à des prix corrects (ratio C/B de 15, valeur d'entreprise correspondant à 7 fois le cash-flow opérationnel).Ces réjouissantes perspectives sont à mettre au crédit de la fusion entre Ahold et Delhaize. Les synergies s'élèveront à 1,8 milliard d'euros à l'horizon 2021 et le CA de la nouvelle entité progresse sur presque tous les marchés. Les investisseurs se concentrent sur les Etats-Unis, où le groupe réalise plus de 60% de ses ventes. Au 4e trimestre, le CA à périmètre comparable y a progressé de 2,7%, malgré une légère érosion de l'inflation. Notons la nette hausse des ventes en ligne (12%). Sur l'ensemble de l'exercice, la part de marché d'Ahold Delhaize s'est légèrement accrue outre-Atlantique, où subsiste un potentiel de croissance. La panique provoquée par l'arrivée d'Amazon sur le marché du détail était excessive. Le risque majeur réside dans le ralentissement de l'économie américaine une fois que la politique budgétaire expansive de Donald Trump s'essoufflera mais pour l'heure, les détaillants profitent de l'augmentation du pouvoir d'achat de la clientèle.Aux Pays-Bas, le CA à périmètre comparable a progressé de 3,3% au 4e trimestre, mais l'on note un léger repli de la part de marché. Les ventes, sur la plateforme en ligne bol.com, ont bondi de 32,3% au 4e trimestre. En Belgique, le repositionnement de Delhaize commence à porter ses fruits. Les ventes à périmètre comparable ont augmenté de 3%, pour une part de marché en légère hausse. Dans le sud-est de l'Europe, la progression des ventes s'est limitée à 2%.Ahold Delhaize poursuit sur son élan. Le marché apprécie, comme en témoigne l'évolution du cours de l'action, dont le potentiel n'est pas pour autant épuisé. A 8%, le rendement du cash-flow disponible demeure assez intéressant pour maintenir le conseil d'achat. Conseil: acheterRisque: moyenRating: 1BCours: 23,2 eurosTicker: ADCode ISIN: NL0011794037Marché: Euronext BruxellesCapit. boursière: 26,5 milliards EURC/B 2018: 15C/B attendu 2019: 14Perf. cours sur 12 mois: +24%Perf. cours depuis le 01/01: +4%Rendement du dividende: 3%