Pour estimer la valorisation d'une action, les investisseurs s'intéressent généralement au rapport cours/bénéfice (C/B). C'est déjà très bien, mais d'autres indicateurs intéressants sont parfois hélas négligés. Ainsi chaque investisseur devrait-il également s'intéresser systématiquement à la quantité de cash-flows libres générée par une entreprise. Cette production de cash-flows libres, soit ceux qui restent après les investissements nécessaires, est cruciale dans la mesure où elle constitue la principale source de rétribution de l'investisseur, par les dividendes, les rachats d'actions propres ou les réductions de capital.
...