La grève au sein de la filiale américaine Stop & Shop n'a pas fait dévier de sa trajectoire la société mère Ahold Delhaize. Le conflit social a coûté à cette dernière 224 millions de dollars de chiffre d'affaires (CA) et environ 100 millions de dollars de bénéfice opérationnel (Ebit) aux Etats-Unis, au 2e trimestre. De ce fait, Ahold Delhaize a vu sa marge bénéficiaire sur ce marché très important pour elle baisser en glissement annuel de 4,3 à 3,6% entre avril et juin.
...

La grève au sein de la filiale américaine Stop & Shop n'a pas fait dévier de sa trajectoire la société mère Ahold Delhaize. Le conflit social a coûté à cette dernière 224 millions de dollars de chiffre d'affaires (CA) et environ 100 millions de dollars de bénéfice opérationnel (Ebit) aux Etats-Unis, au 2e trimestre. De ce fait, Ahold Delhaize a vu sa marge bénéficiaire sur ce marché très important pour elle baisser en glissement annuel de 4,3 à 3,6% entre avril et juin. En raison de la pression sur les marges, l'Ebit sous-jacent a reculé de 2,4% sur le 1er semestre. A l'issue de l'exercice, la marge bénéficiaire devrait dès lors s'inscrire en léger repli par rapport à 2018. Mais le CA comparable devrait gagner 1,5%, et le CA rapporté, environ 5%, notamment grâce à l'effet positif de l'appréciation du dollar. Le bénéfice par action (BPA) s'établirait à proximité de 1,5 euro, en légère hausse par rapport à l'an dernier. La grève chez Stop & Shop n'a donc pas causé trop de dégâts. Le conflit est d'ailleurs résolu et les clients s'y rendent à nouveau, mais les ventes par visite doivent encore se redresser. Le manque à gagner a également été compensé par les nouvelles bonnes performances des autres enseignes américaines. Sans tenir compte des effets de la grève, le CA comparable a progressé de 2,3%. Chez Food Lion, les ventes sont en hausse depuis 27 trimestres. Ahold Delhaize a gagné des parts de marché sur la côte Est, aux dépens des plus petits distributeurs, principalement. Epinglons aussi la croissance rapide des ventes en ligne. Si elles restent anecdotiques s'agissant du volume (CA de 221 millions au 2e trimestre), elles enregistrent une croissance de 14%. Et Ahold Delhaize prévoit une hausse d'au moins 20% sur l'ensemble de 2019, ce qui implique une nette accélération au 2e semestre, soutenue par des investissements dans un nombre croissant de points d'enlèvement. Une croissance du CA d'au moins 30% est attendue en 2021. Ahold Delhaize n'a, semble-t-il, pas non plus manqué le train de l'e-commerce, aux Etats-Unis. Encouragée par ces bons chiffres sur le marché américain, la direction a maintenu sa prévision de 1,8 milliard d'euros de cash-flows disponibles pour cette année. Cet excédent de trésorerie après investissements pourra être affecté à la rémunération des actionnaires, par le biais de dividendes et par le rachat d'actions propres. Le programme de rachats en cours soutient le BPA. Au terme du 1er semestre, Ahold Delhaize a fixé à 0,30 euro l'acompte sur dividende (BPA: 0,68 euro). Stables, les cash-flows disponibles, qui représentent un rendement de 5,5% sur la valeur de l'entreprise, restent un des principaux arguments justifiant un investissement dans cette entreprise. Le groupe maintient également le cap sur ses marchés domestiques. Aux Pays-Bas, le CA comparable a progressé de 3,8% et la marge bénéficiaire s'est légèrement contractée (de 5,5 à 5,3%); la filiale bol.com y est toujours déficitaire. En Belgique, le CA comparable est resté stable mais la marge s'est améliorée, à 2,9%, grâce au contrôle des coûts. En Europe centrale et en Europe du Sud, si les ventes ont progressé de 5,1%, les charges salariales élevées ont pesé sur la rentabilité. Grâce à ses très bonnes performances sur le marché américain, Ahold Delhaize continue à produire des cash-flows attrayants. La valorisation reste très acceptable, avec un rapport cours/bénéfice de 13 et une valeur d'entreprise correspondant à 6,5 fois les cash-flows opérationnels. L'action demeure digne d'achat. Conseil: acheterRisque: moyenRating: 1BCours: 20,7 eurosTicker: ADCode ISIN: NL0011794037Marché: Euronext BruxellesCapit. boursière: 24,3 milliards EURC/B 2018: 15C/B attendu 2019: 13Perf. cours sur 12 mois: -1%Perf. cours depuis le 01/01: -8%Rendement du dividende: 3,6%