Tandis que l'or a connu un petit accès de faiblesse ces dernières semaines avec une correction de près de 200USD, les actions minières parviennent pour l'heure à garder le cap. Agnico-Eagle Mines (AEM) n'y fait pas exception. L'action a déjà gagné plus de 70% depuis le début de l'année 2016. Le groupe minier a pu présenter un bon rapport trimestriel. Établi au Canada, il dispose de neuf actifs opérationnels répartis entre une division Nord (États-Unis, Canada et Finlande) et une division Sud (Mexique). Les six mines du Nord représentent 79% de la production du groupe. La production combinée des mines mexicaines est nettement plus faible, mais les coûts de production sont à l'avena...

Tandis que l'or a connu un petit accès de faiblesse ces dernières semaines avec une correction de près de 200USD, les actions minières parviennent pour l'heure à garder le cap. Agnico-Eagle Mines (AEM) n'y fait pas exception. L'action a déjà gagné plus de 70% depuis le début de l'année 2016. Le groupe minier a pu présenter un bon rapport trimestriel. Établi au Canada, il dispose de neuf actifs opérationnels répartis entre une division Nord (États-Unis, Canada et Finlande) et une division Sud (Mexique). Les six mines du Nord représentent 79% de la production du groupe. La production combinée des mines mexicaines est nettement plus faible, mais les coûts de production sont à l'avenant. Ces mines prennent également à leur compte la production d'argent (3% du chiffre d'affaires du groupe). La production du groupe a progressé de 18% en un an, à 1,67million d'onces pro forma. Durant les trois premiers mois de 2016, les mines du groupe ont produit un peu plus de 411.000onces d'or au total, 1,8% de plus qu'au cours de la même période il y a un an. Le coût de production total (ou AISC) s'établissait à 797USD l'once, contre une moyenne de 810USD en 2015. AEM voit désormais la production sur l'ensemble de l'exercice s'établir du côté supérieur de la fourchette de prévisions précédentes (1,53 à 1,57million d'onces), ce qui représentera un léger recul par rapport à l'an dernier. Le coût de production est estimé entre 850 et 890USD l'once. La Ronde et Canadian Malartic (Québec) sont les plus grandes mines en termes de production. Meadowbank est retombée à la troisième place à la suite d'une baisse des grades (couches de minerais moins riches). À 1192USD l'once, le prix de l'or réalisé au premier trimestre était à peine plus bas qu'il y a un an (1202 USD). Le bénéfice par action (0,13USD) est resté inchangé sur une base annuelle et les cash-flows opérationnels sont en légère hausse, à 145,7millions USD (+1,5%). AEM présente un pipeline intéressant de projets. Parmi eux, des extensions d'actifs existants et des projets flambant neufs. Amaruq, qui consiste en une extension de Meadowbank, est le plus avancé. Le processus d'obtention de permis suit son cours pour cette mine, qui revendique 2millions d'onces de réserve. Pour Meliadine (réserve de 3,3millions d'onces troy), la mise en service commerciale est prévue pour 2020. En outre, des extensions sont prévues pour Kittila, La Ronde, Goldex et La India. Le groupe compte également un projet d'exploration très prometteur en Suède. Sur la base d'un cours de l'or à 1100USD, les réserves du groupe sont estimées à 19,1millions d'onces. Au cours actuel de l'or d'environ 1200USD, elles atteignent 21millions d'onces. L'acquisition d'Osisko Mining en 2014 a entraîné une augmentation de la charge de dette. L'endettement net a cependant déjà reflué à 923millions USD. Le dividende trimestriel reste fixé à 8centimes de dollar par action. ConclusionAEM se distingue par ses coûts de production relativement bas et des actifs situés dans des régions politiquement stables. Ces avantages ont toujours eu leur prix, sous la forme d'une valorisation supérieure à la moyenne. AEM s'échange à présent à 2,33fois la valeur comptable. Dans l'optique d'une poursuite de la hausse du cours de l'or, l'action reste digne d'achat, mais la poursuite de l'ascension sera logiquement plus lente qu'au cours des premiers mois de cette année.Conseil : digne d'achatRisque : moyenRating : 1B