Une marge de 10% au niveau des cash-flows opérationnels récurrents (REBITDA, hors éléments exceptionnels) est considérée comme un minimum à terme pour offrir une rémunération suffisante aux actionnaires. Mais l'objectif était manifestement encore trop ambitieux pour Agfa-Gevaert en 2015. La marge s'est finalement établie à 9,1% l'an dernier, bien que les 10% aient semblé à portée de main en cours d'année. De plus, le chiffre d'affaires (CA) a de nouveau baissé en 2015, cette fois de 5,5%. Pourtant, ces résultats sont loin d'être mauvais. De nouveaux gains d'efficacité ont protégé les marges, et les 9,1% obtenus constituent un progrès par rapport aux 8,5% de 2014. Et la direction est ...