Pour Agfa, l'exercice 2018 sera caractérisé par une baisse du chiffre d'affaires (CA), des charges de restructuration relativement élevées et des marges décevantes. Depuis la publication des chiffres annuels 2017 et l'annonce de ces perspectives peu engageantes, le cours de l'action a reculé d'un quart environ. "Pas de panique", déclarait récemment le CEO, Christian Reinaudo, à l'occasion d'une rencontre organisée par la Fédération flamande des investisseurs (VFB). "Grâce à la transformation de notre entreprise, le repli du CA a ralenti et la rentabilité sous-jacente est acceptable. Notre ambition de réaliser une hausse des ventes et une marge bénéficiaire de 10% est à portée de main."
...