L'avertissement sur bénéfice du 26 octobre suggérait déjà que le rapport relatif au troisième trimestre n'aurait rien d'exceptionnel. Des dépréciations en Asie (125 millions d'euros), dues au ralentissement des marchés financiers chinois, et l'inflation galopante au Royaume-Uni et en Turquie, ont en effet contraint l'assureur belge à acter une moins-value exceptionnelle de 175 millions d'euros.
...

L'avertissement sur bénéfice du 26 octobre suggérait déjà que le rapport relatif au troisième trimestre n'aurait rien d'exceptionnel. Des dépréciations en Asie (125 millions d'euros), dues au ralentissement des marchés financiers chinois, et l'inflation galopante au Royaume-Uni et en Turquie, ont en effet contraint l'assureur belge à acter une moins-value exceptionnelle de 175 millions d'euros.Hors réévaluation des Relative Performance Notes, Ageas a achevé le trimestre sur un bénéfice net de 110,9 millions d'euros, contre 227,8 millions un an plus tôt. Le bénéfice trimestriel en Asie a chuté de 100,6 à 5,4 millions d'euros. En Belgique, son recul a été limité à 8%, à 89,1 millions, tandis qu'il atteignait 50%, à 21 millions, dans les autres pays d'Europe. Le bénéfice net de la réassurance s'est établi à 28,1 millions d'euros (+95%). Le plan stratégique 2024 prévoit l'ouverture des activités de réassurance à des tiers dès 2023. Le bénéfice consolidé a cédé 18% en neuf mois, à 566,9 millions d'euros. Le bénéfice net a atteint 334,1 millions d'euros (+16%) en Belgique, alors qu'il se tassait de 18% dans le reste de l'Europe (à 115,8 millions) et de 45% en Asie (166,8 millions). Si l'on exclut les dépréciations et l'évolution défavorable de la courbe des taux d'escompte en Chine, on obtient pour l'Asie un bénéfice net de 458 millions d'euros, contre 345 millions en 2021.L'encaissement brut (part d'Ageas) a bondi de 16%, à 1,77 milliard d'euros, au troisième trimestre (+10%, à 6,45 milliards, en neuf mois). L'encaissement du groupe s'est stabilisé à 3,81 milliards (12,77 milliards, soit +3%, entre janvier et septembre). L'assurance vie y a contribué à hauteur de 8,83 milliards (+3%; -1% au troisième trimestre), l'activité non-vie, de 3,94 milliards (+5%; +2%). D'autres paramètres opérationnels encore méritent d'être salués. De 99,3% au troisième trimestre de 2021, le ratio combiné (dépenses/primes acquises nettes) est passé à 93,6% (94,4% sur trois trimestres). Les tempêtes du printemps 2021 l'avaient lourdement dégradé (à hauteur de 5%; 3% cette année). La marge sur les produits à taux garanti (Branche 21) est passée de 117 points de base (pb), ce qui est exceptionnellement élevé, à 71 pb, et de 96 à 87 pb en neuf mois. Celle sur les produits Unit-linked (Branche 23) a grimpé de 31 à 39 pb, et de 34 à 39 sur trois trimestres (objectif: 30-40 pb). La solvabilité (ratio Solvency II) a atteint un très satisfaisant 225% (222% prévus), contre 197% à la fin de 2021 (objectif: 175% au moins).La récente rumeur selon laquelle le conglomérat chinois Fosun, principal actionnaire d'Ageas (10%), pourrait réduire ses participations dans le secteur financier européen pour alléger sa dette, a pesé sur le cours. Aucun projet de vente ne serait toutefois à l'ordre du jour. Vu les trimestriels, Ageas n'espère plus atteindre, et moins encore dépasser, le milliard d'euros de bénéfice net sur l'exercice. Le groupe confirme toutefois l'augmentation de 9% précédemment annoncée du dividende. Pénalisée par des trimestriels décevants et par les rumeurs entourant Fosun, l'action a de nouveau reculé. Les résultats sous-jacents restent toutefois satisfaisants. Avec un rendement en dividende escompté de 8%, un ratio cours/bénéfice de 7,6 et à moins de 0,9 fois la valeur comptable, la valorisation est attrayante. Les difficultés en Asie ne sont selon nous que temporaires, et le titre devrait significativement se redresser au cours des 12 à 18 prochains mois.Conseil: acheter Risque: moyenRating: 1BCours: 37,69 eurosTicker: AGSN BBCode ISIN: BE0974264930Marché: Euronext BruxellesCapit. boursière: 7,2 milliards EURC/B 2021: 8,3C/B attendu 2022: 7,6Perf. cours sur 12 mois: -16,1%Perf. cours depuis le 01/01: -18,7%Rendement du dividende: 8%