Les résultats annuels de l'assureur belge sont conformes aux attentes. Le bénéfice net est passé de 102 millions d'euros au 4e trimestre de 2019 à 147 millions un an plus tard (+44%; consensus: 144 millions).
...

Les résultats annuels de l'assureur belge sont conformes aux attentes. Le bénéfice net est passé de 102 millions d'euros au 4e trimestre de 2019 à 147 millions un an plus tard (+44%; consensus: 144 millions). Sur une base annuelle, il a atteint le niveau record de 1,14 milliard d'euros, en hausse de 16% (979,2 millions en 2019), grâce aux 243 millions (résultant principalement de la plus-value de 332 millions réalisée sur le rachat de titres subordonnés FRESH) venus grossir les comptes. Ageas a atteint en 2020 cinq des six objectifs de son plan stratégique Connect21. Le combined ratio (rapport dépenses/encaissement net) est passé de 95% en 2019 à 91,3% (95% au 4e trimestre), ce qui est nettement mieux que les 96% visés - la pandémie a fait reculer le nombre de sinistres Non-Vie, branche dans laquelle le bénéfice net a dès lors bondi de 33%, à 79,5 millions d'euros, au 4e trimestre, et de 49%, à 390,6 millions, en glissement annuel. Le bénéfice net en Vie a, lui, chuté de 32%, à 569,5 millions d'euros. La marge sur les produits à intérêt garanti (branche 21) est passée de 88 à 90 points de base (pb; objectif: 85-95 pb). Celle sur les produits Unit-linked (branche 23) s'est hissée de 25 pb en 2018 et 28 en 2019 à 29 pb (objectif: 30-40 pb). Ageas versera, comme en 2020, un dividende brut de 2,65 euros par action, soit un pay-out ratio (relevé) de 56% (objectif: 50% au moins) du bénéfice net récurrent (qui fait abstraction des éléments exceptionnels). Les objectifs de croissance en matière de bénéfice par action (+5 à +7%; +22% par an depuis 2018) et de solvabilité (ratio Solvency II tombé de 217% à 193%, pour un minimum fixé à 175%) ont été, eux aussi, facilement atteints. Sans surprise, rien n'a encore filtré à propos d'un nouveau programme de rachat d'actions, lequel sera probablement annoncé dans le rapport semestriel d'août. L'été dernier, pour la première fois en 10 ans, aucun programme de rachat d'actions n'avait pu être initié, en raison des mesures de protection du capital imposées par le Comité européen du risque systémique et la Banque nationale, dans le contexte de la pandémie. La direction mise pour 2021 sur un bénéfice net de 900 millions d'euros, soit le milieu de la fourchette évoquée dans le plan Connect21. Elle a annoncé, juste avant la publication du rapport annuel, un troisième investissement depuis l'été: Ageas déboursera l'équivalent de 142 millions d'euros en espèces pour acquérir 40% d'AvivaSA, le cinquième assureur Vie et Pension de Turquie. Le prix payé équivaut à 8,6 fois le bénéfice net de 2020, ce qui, pour une société dont les bénéfices grimpent de 34% l'an en moyenne depuis 2016, est loin d'être excessif. Ageas est active en Turquie depuis 2011, par le biais d'une participation de 30% dans l'assureur Non-Vie AKSigorta. A l'automne, elle a mis sur la table 56,4 millions d'euros en espèces pour porter à 49% (+23%) sa participation dans l'assureur Vie indien IFLIC et souscrit, pour 336 millions d'euros, à l'augmentation de capital du chinois Taiping Reinsurance, filiale de son partenaire China Taiping Insurance.Le cours a démarré 2021 en force. Nous attendons l'annonce d'un programme de rachat d'actions et sommes impatients de découvrir le nouveau plan stratégique, qui sera dévoilé d'ici l'été. A un peu plus de 10 fois le bénéfice escompté pour 2021 et 0,8 fois la valeur comptable, la valorisation reste attractive. La croissance structurelle en Asie et la constance de la rémunération des actionnaires justifient son niveau élevé. Conseil: acheterRisque: moyenRating: 1BCours: 48,83 eurosTicker: AGSN BBCode ISIN: BE0974264930Marché: Euronext BruxellesCapit. boursière: 9,37 milliards EURC/B 2020: 8C/B attendu 2021: 10Perf. cours sur 12 mois: +10%Perf. cours depuis le 01/01: +18%Rendement du dividende: 5,4%