À compter d'aujourd'hui (jeudi 16/03) et jusque jeudi prochain inclus (23/03), les actionnaires peuvent souscrire, par l'exercice de leur droit préférentiel, à l'augmentation de capital d'Aedifica. En échange de quatre droits, vous pouvez souscrire à une nouvelle action.
...

À compter d'aujourd'hui (jeudi 16/03) et jusque jeudi prochain inclus (23/03), les actionnaires peuvent souscrire, par l'exercice de leur droit préférentiel, à l'augmentation de capital d'Aedifica. En échange de quatre droits, vous pouvez souscrire à une nouvelle action. Au travers de cette émission d'environ 3,6 millions d'actions au prix unitaire de 61 euros (réduction de 12,3% sur le cours de clôture du 14/3), le spécialiste des soins de santé souhaite lever plus de 219 millions d'euros. À l'aide de ces fonds, Aedifica sera en mesure d'alléger son taux d'endettement, qui s'était hissé à la fin de l'an dernier à 54%, et de poursuivre sa stratégie de croissance dans le segment du logement pour séniors. Nous pouvons dès lors anticiper que, dans les prochains mois et années, la SIR procédera à de nouveaux investissements dans l'immobilier de soins de santé en Belgique, mais également et surtout aux Pays-Bas et en Allemagne, et probablement ailleurs encore.C'est la troisième augmentation de capital d'Aedifica en cinq ans. Chaque nouvelle opération porte sur un montant plus important. En 2012, le groupe avait encore levé 100 millions d'euros ; il y a deux ans, c'était environ 150 millions d'euros ; et aujourd'hui, plus de 200 millions d'euros. Entre la mi-2015 et fin 2016, le nombre de sites de logements pour séniors que détient l'entreprise belge a déjà augmenté de moitié (de 68 à 100), et la capitalisation boursière a grimpé au-delà du milliard d'euros. La proportion des soins de santé au sein du portefeuille d'Aedifica a augmenté sur la même période de 70 à 80%. Les nouvelles actions s'échangeront sur Euronext Bruxelles en principe à partir du 28 mars.Le prix d'émission de 61 euros par action représente une réduction acceptable sur le cours de Bourse mais demeure nettement supérieur à la valeur d'actif net basée sur la juste valeur des instruments de couverture de 46,83 euros par action au 31 décembre 2016 (mais 43,96 euros par action si l'on considère les moins-values non réalisées sur les couvertures). Pour autant, les actionnaires peuvent souscrire à l'opération en raison du potentiel d'Aedifica, qui repose sur des revenus en progression à long terme, grâce à des contrats de location de longue durée et liés à l'inflation (durée résiduelle moyenne de 20 ans). Avec un rendement de dividende brut attendu de 3,1%, on peut investir dans cette action plutôt que dans une obligation.Mardi prochain (21/03), lisez ici notre analyse approfondie d'Aedifica. Elle paraîtra également dans l'édition Trends-Tendances n°13 (du 30/03).