Après une catastrophique année 2012, qui s'est terminée sur une perte de plus d'un milliard USD, le producteur américain de semi-conducteurs Advanced Micro Devices (AMD) n'avait d'autre choix que de se réinventer. Une fois encore, en tant qu'éternel challenger d'Intel. Il semblerait cependant que le producteur de semi-conducteurs réussira cette fois encore son entreprise : la priorité pour AMD était la réduction de sa dépendance au marché du PC. La solution consistait à se spécialiser dans les processeurs pour applications graphiques (GPU) et consoles de jeux. Dans ces segments, AMD s'oppose à Nvidia et en termes de domination technique, les deux groupes sont au cou...