Les actionnaires se souviennent sans doute de l'annonce des derniers résultats d'Ackermans & van Haaren (AvH): analystes et investisseurs avaient peu apprécié l'avertissement sur bénéfices de DEME, nouveau venu sur le marché boursier, détenu par la division Marine Engineering & Contracting d'AvH, par l'intermédiaire d'une exposition à CFE. Malgré des chiffres meilleurs que prévu au 1er trimestre, l'avertissement avait fait perdre 8% au titre AvH, qui avait vécu ce jour-là sa plus mauvaise séance boursière de l'année.
...

Les actionnaires se souviennent sans doute de l'annonce des derniers résultats d'Ackermans & van Haaren (AvH): analystes et investisseurs avaient peu apprécié l'avertissement sur bénéfices de DEME, nouveau venu sur le marché boursier, détenu par la division Marine Engineering & Contracting d'AvH, par l'intermédiaire d'une exposition à CFE. Malgré des chiffres meilleurs que prévu au 1er trimestre, l'avertissement avait fait perdre 8% au titre AvH, qui avait vécu ce jour-là sa plus mauvaise séance boursière de l'année.Mais on n'en est plus là. L'action vient de gagner 3,5%. Au-delà de la participation dans CFE/DEME, nous nous concentrerons ici sur les autres volets de la société de portefeuille, à commencer par celui du Private Banking (Delen Private Bank et Banque J.Van Breda), le pilier le plus stable, et le plus grand contributeur aux résultats, depuis des années. C'est pourtant pour lui qu'en raison des énormes turbulences sur les marchés financiers, les analystes et les investisseurs craignaient le plus. Certes, malgré un apport brut de 2,80 milliards d'euros, le total des actifs gérés est passé du niveau record de 63,9 milliards d'euros fin 2021 à 57,56 milliards au 30 juin, ce qui reste néanmoins plus élevé que les 54,1 milliards actés fin 2020. Le résultat est relativement meilleur que celui du marché. La nouvelle augmentation de la contribution de cette activité au résultat net consolidé d'AvH (de 81,3 à 83,8 millions d'euros) est une excellente surprise, puisque les analystes tablaient sur un recul. Dans le segment de l'immobilier et des soins aux personnes âgées, beaucoup d'eau a coulé sous les ponts ces derniers temps. AvH a porté l'an passé avec Nextensa le projet de fusion Leasinvest-Extensa sur les fonts baptismaux: un acteur immobilier intégré (location et promotion immobilière) était né. La juste valeur du portefeuille immobilier de Nextensa (58,5% aux mains d'AvH) s'élevait fin juin à 1,3 milliard d'euros, contre 1,4 milliard fin 2021. En baisse de 3,7 millions d'euros (de 25,1 à 21,4 millions), la contribution du segment au résultat consolidé a quelque peu déçu. La division s'est entendue avec l'assureur AG au sujet de la vente d'Anima Care, spécialiste des soins de qualité aux personnes âgées (91,8% détenus par AvH); le holding en obtiendra 300 millions d'euros environ en espèces, soit une plus-value de 230 millions d'euros. La division Energie et matières premières profite toujours des excellents résultats de SIPEF, que les prix très élevés de l'huile de palme devraient même propulser vers des sommets. La contribution de SIPEF au résultat consolidé est dès lors passée de 12,6 à 20,9 millions d'euros (+69%) en glissement annuel. Au sein de la division Growth Capital (capital-investissement), la vente des 30% de participation dans Manuchar, annoncée plus tôt dans l'année, s'est concrétisée au 2e trimestre, moyennant une plus-value de 97 millions d'euros. Ces plus-values remettent le holding anversois sur la voie de résultats records pour l'exercice. AvH dispose d'une trésorerie nette de plus de 500 millions d'euros. Nous considérons toujours le cours comme une bonne fenêtre d'entrée, car le titre devrait faire mieux que le marché ces 12 à 18 prochains mois.Conseil: acheterRisque: faibleRating: 1ACours: 148,80 eurosTicker: ACKB BBCode ISIN: BE0003764785Marché: Euronext BruxellesCapit. boursière: 4,99 milliards EURC/B 2021: 9C/B attendu 2022: 9Perf. cours sur 12 mois: -3%Perf. cours depuis le 01/01: -13%Rendement du dividende: 1,9%