Fondée en 2001, Ablynx est cotée sur Euronext Bruxelles depuis 2007. L'entreprise développe des candidats médicaments à base de nanocorps, les plus petits anticorps disponibles, qu'elle prélève sur des lamas. Elle gère depuis lors 45produits potentiels en développement propre ou en collaboration avec un partenaire, dont huit sont en phase d'étude clinique. Son produit le plus avancé, Caplacizumab, pourrait apparaître sur le marché en 2018.
...

Fondée en 2001, Ablynx est cotée sur Euronext Bruxelles depuis 2007. L'entreprise développe des candidats médicaments à base de nanocorps, les plus petits anticorps disponibles, qu'elle prélève sur des lamas. Elle gère depuis lors 45produits potentiels en développement propre ou en collaboration avec un partenaire, dont huit sont en phase d'étude clinique. Son produit le plus avancé, Caplacizumab, pourrait apparaître sur le marché en 2018. 1. Qu'a apporté 2016?Si l'action a déçu en 2016, c'est avant tout parce qu'Abbvie, partenaire dans le projet, a finalement décidé de ne pas prendre en licence Vobarilizumab, un médicament potentiel contre le rhumatisme. Une prise en licence aurait engendré un paiement d'étape de 75millions de dollars (USD). À la nouvelle, le marché a lourdement sanctionné l'action. Le choix d'AbbVie est cependant plutôt dicté par sa volonté de se réorienter dans l'oncologie. Les deux études de phaseIIb ont en effet donné de très bons résultats, tant en matière d'efficacité que de sécurité. Ablynx recherche donc un nouveau partenaire, car l'étude de phaseIII coûte plusieurs centaines de millions d'euros (EUR). Les autres informations que l'entreprise a publiées en 2016 furent excellentes. Avec pour commencer les bons résultats de l'étude de phase I/IIa sur l'ALX-0171, le premier nanocorps inhalable, destiné à lutter contre des infections pulmonaires causées par le VRS chez les jeunes enfants. Le premier semestre a également été marqué par le lancement de trois études de phaseI dans le cadre de collaborations avec des partenaires. Elles ont rapporté plus de 16millions EUR de paiements d'étape au total. En juin, Ablynx a encore récolté 71,4millions EUR à 13,4EUR par action. L'entreprise disposait de 263,6millions EUR fin septembre. 2. Qu'apportera 2017?Nous nous attendons à ce que l'attention se porte peu à peu sur les avancées réalisées avec Caplacizumab. Au premier trimestre, Ablynx introduira une demande d'approbation provisoire en Europe pour ce médicament contre la PTT, une maladie rare du sang. Les résultats d'une étude de phaseIII qui se déroule très bien sont attendus au deuxième semestre. Ablynx commencera également le développement clinique de Caplacizumab au Japon et son développement préclinique pour une deuxième indication (l'infarctus cérébral). Une étude clinique a également été lancée avec l'ALX-0171 au Japon, et une étude de phase IIa va être lancée pour les personnes souffrant d'un cancer du sang aggravé par une infection VRS. Quatre nouvelles études cliniques provenant de partenariats seront également démarrées, dont deux sont liées à une collaboration prometteuse avec Merck& Co dans le domaine de l'immunologie des tumeurs. Ablynx attend jusqu'à six paiements d'étape précliniques en 2017 dans ce cadre. 3. Pourquoi l'action figure-t-elle parmi nos favorites pour 2017? La déception liée à Vobarilizumab a été sanctionnée trop sévèrement par le marché. Ablynx a récemment relevé le pic de chiffre d'affaires attendu pour Caplacizumab de 300 à 400millions EUR, et le démarrage des recherches dans une deuxième indication inspire confiance. La valeur de la collaboration avec Merck & Co dans l'immunologie des tumeurs apparaîtra au grand jour en 2017. Les analystes ne la valorisent actuellement qu'à 1,5EUR par action, soit 10% de l'objectif de cours moyen de 15EUR. Conseil : digne d'achatRisque : élevéRating : 1CDevise : euro (EUR)Marché : Euronext BruxellesCapitalisation boursière : 638 millions EURC/B 2015 : -C/B attendu 2016 : -Perf. cours sur 12 mois : -26%Perf. cours depuis le 01/01 : -37%Rendement du dividende : -