Au début de la semaine dernière, Ablynx a annoncé qu'il clôturait temporairement le recrutement de patients pour l'étude de phase II du nanocorps anti-vWF caplacizumab. Caplacizumab est indiqué dans le traitement du TTP, une maladie rare et mortelle du sang. L'étude internationale a démarré en septembre 2010 et l'objectif était de recruter 110 patients. Initialement, ce recrutement était lent en raison des critères d'admission très stricts. Mais l'été dernier, ces critères ont été assouplis en concertation avec les autorités compétentes. Bien que cette décision ait impacté positivement le recrutement (le nombre de patients a augmenté à plus de la moitié de l'objectif), la direction estime préférable d'arrêter le ...

Au début de la semaine dernière, Ablynx a annoncé qu'il clôturait temporairement le recrutement de patients pour l'étude de phase II du nanocorps anti-vWF caplacizumab. Caplacizumab est indiqué dans le traitement du TTP, une maladie rare et mortelle du sang. L'étude internationale a démarré en septembre 2010 et l'objectif était de recruter 110 patients. Initialement, ce recrutement était lent en raison des critères d'admission très stricts. Mais l'été dernier, ces critères ont été assouplis en concertation avec les autorités compétentes. Bien que cette décision ait impacté positivement le recrutement (le nombre de patients a augmenté à plus de la moitié de l'objectif), la direction estime préférable d'arrêter le processus. Une décision judicieuse, dans la mesure où elle permet de donner plus rapidement une réponse définitive par rapport au succès de l'étude, une condition essentielle pour pouvoir entamer les négociations relatives à l'octroi d'une licence. Bien que ce produit ait le statut de médicament pour une maladie orpheline (orphan drug-status), la probabilité était grande qu'une étude de phase III soit demandée. Le groupe évite à présent le risque de devoir encore poursuivre l'étude pendant un certain temps, pour finalement devoir malgré tout lancer une étude de phase III. En cas de bons résultats de phase II (proof-of-concept), une étude plus restreinte et moins coûteuse (moins de 110 patients) sera probablement lancée en 2015. Elle sera associée à un protocole plus simple, pour faciliter le recrutement. Parallèlement, des négociations pourront commencer avec d'éventuels partenaires. Une commercialisation serait alors envisageable en 2019. Ce marché est estimé entre 180 et 250 millions EUR. Plusieurs nouvelles seront également publiées dans les prochains mois. Tout d'abord les résultats d'une étude préclinique et de deux études de phase I, au 1er semestre, pour le nanocorps anti-RSV ALX-0171 (infections pulmonaires). Si les résultats sont bons, Ablynx espère démarrer au 2e semestre une étude de phase II pour ce premier nanocorps inhalable sur les enfants, dont les résultats seront publiés fin 2015. Ablynx a la latitude financière suffisante pour financer elle-même l'étude de phase II. Et ce, grâce à la transaction de transformation qu'il a conclue l'an dernier avec AbbVie pour ALX-0061. Au 2etrimestre, une étude de phase I sera également lancée pour ALX-0061, un médicament contre les maladies infectieuses. Cette étude nous en dira plus sur les dosages et la fréquence d'administration. En 2015 démarreront alors deux études de phase II, d'abord pour l'arthrite rhumatoïde (RA), ensuite pour le lupus. Plus tard cette année, nous connaîtrons aussi probablement les résultats de l'étude de phase I pour ALX-0761 (Merck Serono) et BI 10340200 (Boehringer Ingelheim). Dans les 12 à 24 prochains mois, on attend des collaborations avec ses partenaires plusieurs nouveaux candidats cliniques, chaque fois avec des paiements intermédiaires. Le business model a déjà produit, depuis sa mise en place en 2001, 309 millions EUR de revenus de partenariats, contre plus de 230 millions EUR par des émissions de capital.Conclusion :Après l'année de transformation que fut 2013, nous observons avec confiance la suite du développement de son pipeline, toujours plus impressionnant, pour 2014 et au-delà. Le conseil d'administration a été renouvelé et l'actionnariat réaménagé. Nous prévoyons que l'actualité prochaine soutiendra le cours durant les trimestres à venir. D'où l'intégration du titre en Sélection. Conseil: digne d'achatRisque: supérieur à la moyenneRating: 1C