Les résultats semestriels du belge MDxHealth déçoivent. Le chiffre d'affaires des ventes de tests pour le diagnostic du cancer de la prostate a pourtant progressé de 29%, à 15,3 millions de dollars. Mais si la croissance du chiffre d'affaires atteignait 60% encore, à 7,9 millions de dollars, au premier trimestre, l'évolution du chiffre d'affaires sur le ConfirmMDx et le SelectMDx n'a pas dépassé 5%, à 7,4 millions d'euros, par la suite.
...

Les résultats semestriels du belge MDxHealth déçoivent. Le chiffre d'affaires des ventes de tests pour le diagnostic du cancer de la prostate a pourtant progressé de 29%, à 15,3 millions de dollars. Mais si la croissance du chiffre d'affaires atteignait 60% encore, à 7,9 millions de dollars, au premier trimestre, l'évolution du chiffre d'affaires sur le ConfirmMDx et le SelectMDx n'a pas dépassé 5%, à 7,4 millions d'euros, par la suite. L'évolution des volumes est à l'avenant: aux 55% d'accélération (9.263 tests vendus) au premier trimestre a succédé une hausse limitée à 15% (10.856 tests) au cours des trois mois suivants. Soit, pour le premier semestre, une augmentation de 30%, à 20.119 unités. Le SelectMDx, dont la mise sur le marché est la plus récente, enregistre un bond de 67% (8.980), dont 70% au deuxième trimestre (5.511). Avec une envolée de 179% des volumes (3.249), l'Europe se démarque tout particulièrement. Outre-Atlantique, la croissance s'établit à 36% (5.731), dont 27% au deuxième trimestre (2.982). En raison de la faiblesse du prix de vente (500 dollars tout au plus, contre 3.300 pour ConfirmMDx) et, du moins pour l'instant, du remboursement, la croissance des volumes ne contribue que modestement au chiffre d'affaires (+46%, à 1,1 million de dollars). L'évolution des volumes de vente du ConfirmMDx est donc un enjeu crucial. L'équipe commerciale étant passée l'été dernier de 33 à 50 personnes, les 11% (11.139 unités) seulement d'augmentation au premier semestre déçoivent. Le premier trimestre fut excellent - croissance de 51% des volumes (5.794), ou de 36%, si l'on exclut les 640 tests qui demeuraient liés à une étude de 2017. Mais les volumes ont chuté de 8% au trimestre suivant (5.345 tests, soit -14% en glissement annuel). La direction évoque la forte rotation au sein de l'équipe commerciale, due au dynamisme du marché de l'emploi américain. Il faut de surcroît compter douze mois pour former les nouveaux vendeurs. Les charges opérationnelles sont passées de 6,8 à 25,5 millions de dollars (+36,2%) et la perte nette s'établit à 15,1 millions de dollars. Le groupe avait achevé l'exercice précédent sur un modeste bénéfice net de 0,5 million de dollars, grâce au produit exceptionnel de 12,1 millions de dollars payé par Exact Sciences. La trésorerie a diminué au deuxième trimestre de 10,4 millions de dollars, à 40,9 millions (-19,9 millions après six mois). La consommation de liquidités reste donc élevée. Les prévisions pour 2018 demeurent inchangées: croissance des ventes au moins aussi dynamique qu'en 2017, soit une hausse de 13%, à 31,9 millions. MDxHealth compte introduire cette année encore une demande de remboursement du SelectMDx par Medicare, l'assurance-maladie publique américaine. Le test sera sans doute repris en 2019 dans d'importantes directives cliniques, ce qui pourrait mener à la signature d'accords de remboursement supplémentaires - avec, à la clé, une multiplication par quatre du potentiel commercial du SelectMDx à moyen terme.Le ConfirmMDx n'a malheureusement pas continué sur sa lancée au deuxième trimestre. Les prévisions de croissance conservatrices pour l'exercice ne seront donc pas revues à la hausse. Le marché mise sur un chiffre d'affaires de 60 millions de dollars en 2019 pour MDxHealth. Ce sera difficile; compte tenu, en outre, de la consommation de liquidités, nous abaissons prudemment la note pour l'instant. Nous restons cependant convaincus du potentiel du titre à long terme. Conseil : conserver/attendreRisque : élevéRating : 2CCours : 3,12 eurosTicker : MDXH BBCode ISIN : BE0003844611 Marché : Euronext BruxellesCapit. boursière : 187 millions EURC/B 2017 : -C/B attendu 2018 : -Perf. cours sur 12 mois : -35%Perf. cours depuis le 01/01 : -3%Rendement du dividende : -