L'action AB InBev a subi sa plus forte correction de la décennie (-10,4%) après l'annonce des résultats du troisième trimestre. Ceux-ci ont déçu, mais la coupe du dividende, davantage. Concrètement, un dividende brut de 1,80 euro sera distribué pour l'exercice 2018 (un acompte de 0,80 euro brut sera versé à la fin novembre et le solde, en mai 2019), soit exactement moitié moins que pour 2017. Par cette mesure, la direction vise à accélérer la réduction de l'endettement. Initialement, elle n'entendait ramener la dette nette à deux fois les cash-flows opérationnels (Ebitda) qu'à plus long terme. Elle a précisé que le dividende fera l'objet de majorations progressives, mais qu'il ne faut pas s'attendre à ce qu'il augmente nettement à court terme...