Après l'acquisition inversée réussie de Colexon Energy en septembre 2014, le groupe belge 7C Solarparken a placé l'accent sur l'exécution du plan stratégique 2016. L'exploitant de parcs photovoltaïques - PV - (principalement) en Allemagne s'est ainsi fixé comme principal objectif de porter les cash-flows nets par action - les cash-flows opérationnels (EBITDA) moins les charges d'intérêt et les taxes - de 0,26 EUR en 2014 à 0,40 EUR en 2016. Le tout grâce à de lourdes économies sur les coûts (1,9 million EUR par rapport à 2013), une augmentation du niveau de performance des parcs PV existants (+0,75% au niveau du groupe) et une croissance sélective qui doit apporter 0...

Après l'acquisition inversée réussie de Colexon Energy en septembre 2014, le groupe belge 7C Solarparken a placé l'accent sur l'exécution du plan stratégique 2016. L'exploitant de parcs photovoltaïques - PV - (principalement) en Allemagne s'est ainsi fixé comme principal objectif de porter les cash-flows nets par action - les cash-flows opérationnels (EBITDA) moins les charges d'intérêt et les taxes - de 0,26 EUR en 2014 à 0,40 EUR en 2016. Le tout grâce à de lourdes économies sur les coûts (1,9 million EUR par rapport à 2013), une augmentation du niveau de performance des parcs PV existants (+0,75% au niveau du groupe) et une croissance sélective qui doit apporter 0,6 million EUR d'EBITDA supplémentaires par an. Entretemps, 7C a entièrement réalisé les économies sur les coûts visées depuis fin juin. L'objectif en matière de croissance sélective devrait également être atteint à la fin du 2e trimestre. Un parc PV (Radeberg; 0,8 MW) a été vendu à la fin de l'an dernier, mais 7C a également acquis 3 parcs PV au 1er trimestre : Stolberg CA2 (0,6 MW et 1 hectare de terrains environnants) et Glauchau 1 et 3 (respectivement 1,1 et 0,4 MW). Le portefeuille total atteint ainsi 72,7 MW et l'entreprise a déjà obtenu plus de 50% des 0,6 million EUR d'EBITDA supplémentaires recherchés par la croissance sélective. En avril, 7C a annoncé la vente - pour 1,5 million EUR - de la participation de 50% qu'elle détenait dans une joint-venture (JV) italienne avec Future Energy SRL. Il ne s'agissait que de 4 parcs PV, d'une puissance totale de 1,98 MW (part de 7C). La participation ne s'inscrivait plus dans le plan stratégique et a dès lors été cédée. Sur la base des résultats sur 12 mois de l'ancienne 7C Solarparken et les résultats sur 4 mois (septembre à décembre) de l'ancienne Colexon Energy, 7C a enregistré une croissance de chiffre d'affaires de 42%, à 14,6 millions EUR en 2014. L'EBITDA ajusté a progressé de 31% à 11,2 millions EUR, et les cash-flows nets par action s'élevaient à 0,26 EUR, contre 0,24 EUR en 2013. Sur la base du portefeuille existant, 7C table pour 2015 sur un chiffre d'affaires d'au moins 22,6 millions EUR, un EBITDA ajusté d'au moins 18,2 millions EUR et des cash-flows nets compris entre 0,37 et 0,39 EUR par action. Ce dernier chiffre devra au moins atteindre 0,42 EUR par action en 2016, alors que le plan stratégique ne prévoyait que 0,40 EUR. Vu la rapidité des progrès réalisés, 7C présentera un plan adapté au 3e trimestre. Nous tablons sur une révision à la hausse des objectifs, car un mémorandum a été signé le 5 avril concernant l'ouverture de négociations exclusives pour l'acquisition de 6 parcs PV situés dans le sud de l'Allemagne qui appartiennent à une riche famille britannique. Il s'agit d'une acquisition significative qui accroîtrait l'EBITDA d'au moins 20%. L'acquisition devrait être finalisée au 4e trimestre et sera financée par l'émission de 5,2 millions d'actions nouvelles (dilution de 16%). ConclusionMalgré l'exécution plus rapide que prévu du plan stratégique 2016, l'action de 7C Solarparken s'est stabilisée ces derniers mois. Nous trouvons ce statu quo injustifié, et relevons notre objectif de cours de 2 EUR à 2,1 EUR, ce qui correspond à une valorisation de 5 fois les cash-flows nets attendus par action en 2016. Travaillez cependant avec des limites !Conseil: digne d'achatRisque: moyenRating: 1B