Cette société belge qui conçoit, fabrique et exploite des centrales solaires (en Allemagne, principalement) a connu un bon premier semestre. La puissance installée a augmenté de 190 mégawatts (MW) fin 2019 à 210 MW au 30 juin. La capacité moyenne qui a contribué à la production au premier semestre a augmenté de 23%, à 195 MW. Portée par une hausse du rendement de 5%, à 590 kilowatts-heure par kilowatt-crête (grâce à une contribution supérieure à la moyenne des deux éoliennes), la production a augmenté de 29%, à 91 gigawatts. Le tarif de rachat a baissé de 247 à 218 euros par MW-heure en raison de l'importance croissante de parcs photovoltaïques récents qui bénéficient d'un tarif plus faible. La hausse du chiffre d'affaires (CA) génér...

Cette société belge qui conçoit, fabrique et exploite des centrales solaires (en Allemagne, principalement) a connu un bon premier semestre. La puissance installée a augmenté de 190 mégawatts (MW) fin 2019 à 210 MW au 30 juin. La capacité moyenne qui a contribué à la production au premier semestre a augmenté de 23%, à 195 MW. Portée par une hausse du rendement de 5%, à 590 kilowatts-heure par kilowatt-crête (grâce à une contribution supérieure à la moyenne des deux éoliennes), la production a augmenté de 29%, à 91 gigawatts. Le tarif de rachat a baissé de 247 à 218 euros par MW-heure en raison de l'importance croissante de parcs photovoltaïques récents qui bénéficient d'un tarif plus faible. La hausse du chiffre d'affaires (CA) générée par la vente d'électricité est donc inférieure à la croissance de la production: +14%, à 25,6 millions d'euros. La production d'électricité à des prix négatifs à la suite du confinement et des nombreuses tempêtes du printemps a pesé sur le CA à hauteur de 150.000 euros. Le cash-flow opérationnel (Ebitda) a gagné 9,3%, à 23,5 millions d'euros, le cash-flow net par action s'est hissé de 0,33 euro à 0,34 euro. La dette nette a pour sa part progressé de 163,4 millions à 181,4 millions d'euros, notamment à la suite de l'émission, au printemps, d'un emprunt Schuldschein (semi-obligataire) pour 11,5 millions d'euros à un taux d'intérêt moyen de 1,8%. Contrairement aux années précédentes, le dividende brut de 0,11 euro n'a été versé qu'en juillet, ce qui a entraîné une nouvelle hausse du ratio de fonds propres, de 32,3% à 32,8% - bien au-dessus du minimum prévu de 25%. La mise en oeuvre du plan stratégique 2020-2022 se poursuit. Un volet crucial en est l'extension de la puissance installée à 220 MW pour fin 2020. Cette dernière est passée, compte tenu aussi du parc photovoltaïque d'une capacité de 2,5 MW acquis la semaine dernière, à 217,5 MW. Il ne fait aucun doute que l'objectif sera atteint, au vu du nombre de projets en pipeline (entre autres, un parc photovoltaïque de près de 5 MW à Gand), qui représentent plus de 10 MW. Le plan prévoit aussi l'intégration et l'optimisation des acquisitions de ces dernières années et un investissement de cinq millions d'euros dans un portefeuille, dont 7C a repris la gestion, de 16 parcs regroupés dans six fonds pour une puissance cumulée de 77 MW; dans trois de ces fonds, les parcs ne fonctionnent pas encore de manière optimale. Les résultats de l'ensemble des fonds seront consolidés à compter du 1er juillet. C'est sur cette base et compte tenu des excellents résultats du premier semestre que la direction a relevé le CA prévisionnel, de 43 millions à 48,3 millions d'euros, mais aussi l'Ebitda, d'au moins 37 millions (et non plus 36) à 39,2 millions, et le cash-flow net par action, de 0,48 euro à 0,50 euro. L'accélération de la croissance à compter de 2021, afin de porter la puissance totale à 500 MW d'ici à la fin 2022 (plan précédent: 2025), est un autre objectif du plan actuel. A cet effet, 30 millions d'euros de fonds supplémentaires sont nécessaires; 7C a levé l'an dernier 10,3 millions par l'émission (sursouscrite, d'ailleurs) de 2,9 millions d'actions à 3,54 euros l'unité. L'action 7C Solarparken est très performante. Elle s'échange à 6,5 fois le cash-flow net par action attendu pour 2021, ce qui correspond à la valorisation d'un acteur tier 2. Nous conservons notre position et maintenons notre conseil.Conseil: conserver/attendreRisque: faibleRating: 2ACours: 3,70 eurosTicker: HRPK GYCode ISIN: DE000A11QW68Marché: FrancfortCapit. boursière: 237,7 millions EURC/B 2019: 26C/B attendu 2020: 25 Perf. cours sur 12 mois: +14%Perf. cours depuis le 01/01: +6%Rendement du dividende: 3%