Fin novembre, ce groupe belge qui conçoit, fabrique et exploite des centrales solaires a présenté son plan stratégique à l'horizon 2024. Son premier objectif: accroître la puissance installée du parc solaire de 338 à 525 mégawatts-crête (MW) d'ici à fin 2024. Le cap de 400 MW sera franchi fin 2022 et le groupe vise 460 MW en 2023. En Belgique, la capacité passera de 27 MW (8% du total du groupe) à 75 MW (14%) en 2024.
...

Fin novembre, ce groupe belge qui conçoit, fabrique et exploite des centrales solaires a présenté son plan stratégique à l'horizon 2024. Son premier objectif: accroître la puissance installée du parc solaire de 338 à 525 mégawatts-crête (MW) d'ici à fin 2024. Le cap de 400 MW sera franchi fin 2022 et le groupe vise 460 MW en 2023. En Belgique, la capacité passera de 27 MW (8% du total du groupe) à 75 MW (14%) en 2024.Le deuxième objectif consiste à augmenter le taux de rendement moyen des parcs solaires, de 78,5 à 80%; l'un des moyens choisis pour l'atteindre est l'externalisation des interventions urgentes, en vue de les réaliser plus rapidement. Le troisième élément est le financement du plan, dont le coût est estimé à 148 millions d'euros. Sur ce montant, seuls 16 millions d'euros seront financés à l'aide de capitaux supplémentaires.L'extension de la puissance installée à 400 MW d'ici à 2022 devrait en principe être financée intégralement par endettement. Avec un ratio de fonds propres de 39,4% au 30 septembre (32% fin 2019), le plus haut niveau jamais atteint, et bien supérieur au minimum de 25%, le groupe dispose d'une marge de manoeuvre: il peut contracter 43 millions d'euros de dette supplémentaire. Le rapport entre la dette nette et le cash-flow opérationnel (Ebitda) passera ainsi de 4,1 à 5. Si tout évolue conformément au nouveau plan, le chiffre d'affaires (CA) de 7C Solarparken devrait s'accroître de 45,3 millions d'euros en 2021 à 62,2-65 millions en 2022, estime la direction. Son calcul tient compte de la croissance prévue du parc solaire, mais également de l'allongement des délais de livraison des composants, du retour à un ensoleillement normal, après une année 2021 exceptionnellement mauvaise sur ce plan, et de la nette augmentation des prix de l'électricité. Ces prix élevés assurent des rendements supplémentaires aux parcs solaires construits après 2014, avec un tarif de rachat garanti (feed-in-tariff ou FIT) inférieur à 100 euros par mégawatt-heure. Le régime FIT garantit au moins le prix spot. Cet effet prix favorable est d'ailleurs la principale cause de la révision à la hausse, en novembre, de l'Ebitda attendu pour 2021, de 44,4 à 45,5 millions d'euros, et du cash-flow net par action, de 0,50 à 0,51 euro. Selon l'incidence du prix spot, le bas ou le haut de la fourchette prévisionnelle de CA sera atteint.En 2022, l'Ebitda se hissera à 51,3-54,1 millions d'euros (+13-18%) et le cash-flow net par action, à 0,54-0,58 euro. En 2023, ce dernier devrait s'établir à 0,54 euro, compte tenu de la baisse anticipée des prix spot par rapport à 2022 et du nombre plus élevé d'actions qui circuleront après l'augmentation de capital prévue de 16 millions d'euros. Pour 2024, 7C Solarparken table sur une hausse du cash-flow net, à 0,60 euro par action. Le dividende brut se maintiendra à son niveau actuel de 0,11 euro par action tant que le cash-flow net fluctuera entre 0,50 et 0,60 euro par action.Nous sommes très satisfaits du nouveau plan de croissance de 7C Solarparken. Lorsque la puissance installée du parc sera passée à 500 MW (en 2024 en principe), la valorisation sera de 10 fois le cash-flow net par action (contre 8 fois aujourd'hui). La transition énergétique offre au secteur un coup de pouce structurel. Les fonds devraient en effet continuer d'affluer dans les énergies alternatives, ce qui dopera les valorisations et favorisera les acquisitions de projets. Nous nous attendons à voir la valeur défensive qu'est 7C Solarparken s'apprécier à 4,7 euros dans les 12 mois. Conseil: acheterRisque: faibleRating: 1ACours: 4,27 eurosTicker: HRPK GYCode ISIN: DE000A11QW68Marché: FrancfortCapit. boursière: 326,1 millions EURC/B 2021: 41C/B attendu 2022: 32 Perf. cours sur 12 mois: -2%Rendement du dividende: 2,6%