En 2017, la production d'électricité de 7C Solarparken ("7C") a progressé de 15,3% grâce à une augmentation de la capacité moyenne de 12,9%, à 104,4 mégawatts (MW), et du rendement de 2,2%. L'ensoleillement a été excellent au cours du premier semestre, et durant le second, il est resté pratiquement inchangé par rapport à la même période, un an plus tôt, mais inférieur de 1,7% à la moyenne sur 10 ans. En glissement annuel, la puissance installée s'est accrue de 17%, à 118 MW, au terme de 2017. Le chiffre d'affaires (CA) annuel a gagné 8,9%, à 33 millions d'euros (prévisions: au moins 32 millions), et les cash-flows d'exploitation (Ebitda) sont passés de 27,9 à 29,9 millions d'euros (au moins 28,5 millions étaient attendus). Le cash-flow d...

En 2017, la production d'électricité de 7C Solarparken ("7C") a progressé de 15,3% grâce à une augmentation de la capacité moyenne de 12,9%, à 104,4 mégawatts (MW), et du rendement de 2,2%. L'ensoleillement a été excellent au cours du premier semestre, et durant le second, il est resté pratiquement inchangé par rapport à la même période, un an plus tôt, mais inférieur de 1,7% à la moyenne sur 10 ans. En glissement annuel, la puissance installée s'est accrue de 17%, à 118 MW, au terme de 2017. Le chiffre d'affaires (CA) annuel a gagné 8,9%, à 33 millions d'euros (prévisions: au moins 32 millions), et les cash-flows d'exploitation (Ebitda) sont passés de 27,9 à 29,9 millions d'euros (au moins 28,5 millions étaient attendus). Le cash-flow d'exploitation récurrent (Ebitda dont on exclut les éléments uniques, ou Rebitda), a augmenté de 11,5%, à 28,2 millions d'euros. Malgré la hausse de la moyenne pondérée du nombre d'actions en circulation de 5%, à 44,4 millions, les cash-flows nets par action se sont appréciés de 0,45 à 0,49 euro (attentes : 0,48-0,50 euro). L'endettement net a été réduit de 156,7 à 146,6 millions, ou de 5,6 à 4,9 fois l'Ebitda. Pour 2018, 7C espère voir le Rebitda augmenter de 28,2 à 29,6 millions. L'entreprise ne s'attend pas à produire des cash-flows nets par action plus élevés que l'an dernier (0,49 euro). Comme elle l'avait annoncé, elle versera son premier dividende brut, de 0,1 euro par action, en juin prochain. Exempté du précompte mobilier allemand, le dividende n'est donc soumis qu'au précompte belge, de 30%. Conformément à son plan stratégique 2017-2019, 7C s'attachera à porter à 150MW la capacité de son portefeuille de parcs photovoltaïques. Pour y parvenir, l'entreprise a acquis le spécialiste allemand de projets photovoltaïques Amatec et a émis trois emprunts Schuldscheine, d'une valeur de 25 millions d'euros, assortis d'un taux moyen de moins de 2,8%. Amatec possède un portefeuille d'une capacité de 55 MW, dont 15 MW sont à un stade de développement très avancé, qui consiste entre autres en un parc opérationnel (0,75 MW), trois hectares de terrains pouvant héberger des installations photovoltaïques et une option d'achat sur trois parcs opérationnels (4 MW au total). Grâce aux emprunts émis, 7C disposera de suffisamment de fonds propres pour accélérer la croissance de son portefeuille. Le 12 avril, 7C a acquis neuf projets d'installations de panneaux sur toits, d'une capacité totale de 9 MW, qui devraient livrer un Ebitda d'au moins un million d'euros par an. Si l'on y ajoute la capacité de deux autres nouveaux projets, plus petits, les 134 MW sont atteints (+14% depuis fin 2017!). 7C a annoncé que l'objectif de 150 MW serait atteint d'ici la fin de l'exercice 2018 déjà. Les cash-flows d'exploitation ajustés et le cash-flow par action devraient s'élever, respectivement, à 32 millions d'euros et 0,55 euro en 2019. En vertu du plan stratégique, pour atteindre les 200 MW, 7C devra trouver un coinvestisseur. Après des mois de quasi-stagnation, l'entreprise a enfin vu le cours de son titre remonter quelque peu après l'annonce de l'accélération de sa croissance et du versement d'un tout premier dividende en juin. Elle s'est notamment vu attribuer une recommandation positive en Allemagne. La progression rapide de son parc en direction des 200 MW sera bénéfique à la valorisation de l'entreprise. 7C deviendra une proie. Notre objectif de cours reste inchangé, à trois euros. Conseil : acheterRisque : moyenRating : 1BCours : 2,56 eurosTicker : HRPK GYCode ISIN : DE000A11QW68Marché : FrancfortCapit. boursière : 120 millions EURC/B 2017 : 19C/B attendu 2018 : 17Perf. cours sur 12 mois : +9 %Perf. cours depuis le 01/01 : +6 %Rendement du dividende : 3,9 %